Retour

Toronto veut se doter d’un plan de lutte contre le fentanyl

Dès lundi, un nouveau comité de la Ville de Toronto se réunira chaque mois pour s'assurer d'une approche concertée face aux cas de surdoses mortelles qui se multiplient.

Un nouveau comité de la Ville de Toronto siègera tous les mois à partir de lundi pour examiner l’ampleur et la nature de la crise du fentanyl et développer un plan d’action.

Ils s'appuieront sur le travail déjà réalisé par la médecin hygiéniste par intérim, Barabara Yaffe, et le conseiller municipal, Joe Cressy, qui s’occupe de la stratégie antidrogue de la Ville.

Barbara Yaffe présidera la réunion et le maire de Toronto, John Tory, y participera également ainsi que des policiers, des médecins et des ambulanciers.

Le comité devra faire en sorte de mieux partager l'information comme les secteurs de la ville où les surdoses sont les plus fréquentes ou encore les substances qui sont utilisées dans les rues de la métropole.

Selon John Tory, il faut notamment rendre plus largement disponible la naloxone, un médicament qui permet d’inverser les effets des opiacés, pour travailleurs de première ligne afin qu'ils puissent aider les personnes qui en ont besoin.

En entrevue à l’émission de CBC Metro Morning, John Tory a confié avoir été incité à agir après une série de courriels échangés avec le maire de Vancouver, Gregor Robertson.

En novembre dernier, il y a eu 128 morts dues à des surdoses de fentanyl dans la ville de Colombie-Britannique.

John Tory dit que Gregor Robertson lui a conseillé de se tenir prêt si la situation s'aggrave à Toronto.

Sites d'injection supervisée

À l'hôtel de ville, tout le monde semble se réjouir de l'arrivée de ce comité, mais le conseiller municipal Joe Cressy croit que la solution repose avant tout sur l'ouverture de sites d'injection supervisée.

Chaque jour que nous perdons à chaque fois que nous retardons l'ouverture de ces sites est un autre jour où nous mettons les Torontois à risque d'une surdose mortelle.

Joe Cressy, conseiller municipal de Toronto

Le conseil municipal a déjà approuvé la création de trois sites d'injection supervisée, mais le feu vert d'Ottawa et le financement de la province se font toujours attendre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine