Retour

Tour du chapeau de Drogba et victoire de l'Impact

Didier Drogba a fait ses premières flammèches à Montréal contre le Fire de Chicago et Mauro Biello a vécu un baptême éprouvant comme entraîneur de l'Impact dans un gain de 4-3, samedi, au stade Saputo.

Un texte de Jean-François Poirier

À son premier départ avec le onze montréalais (9-11-4), l'attaquant étoile ivoirien a fait honneur à sa réputation en inscrivant rien de moins que trois buts. 

« Ce n'est pas l'instinct du marqueur, c'est l'Instinct du grand joueur », a résumé le défenseur Wandrille Lefèvre avec justesse après le match.

Après une occasion ratée de la tête dès la deuxième minute, Drogba a soulevé la foule de 20 801 spectateurs, deuxième salle comble de la saison, avec un but digne de ses beaux élans en ligue anglaise.

Bien positionné devant le filet, l'imposant joueur désigné de l'Impact a bousculé le défenseur du Fire (7-14-6) en captant la passe de Nigel Reo-Cocker et s'est aussitôt retourné pour inscrire son premier but en MLS, à la 27e minute. Drogba venait de donner le ton à une soirée mémorable en dépit d'une blessure à un orteil qui le fait encore souffrir

« Je suis revenu un peu trop tôt et j'ai payé tout de suite, a avoué Drogba. Mais j'ai eu du plaisir à jouer avec Piatti et Justin (Mapp) et les autres aussi. J'ai encore besoin de trouver mes repères. »

À défaut de trouver ses marques, Drogba aura néanmoins été capable de toucher la cible au grand désespoir du Fire, seule équipe sans victoire à l'étranger cette saison dans la MLS (0-8-5).

Après une faute de Maxim Tissot, Jeff Larentowic a provoqué l'égalité à la 36e minute sur un tir de pénalité. L'Impact a ensuite pris les devants à la 42e minute grâce à une tête de Wandrille Lefèvre sur un coup de pied de coin de Marco Donadel. Un jeu magnifique pendant que Drogba, planté devant le filet, attirait l'attention de la défense adverse.

Chicago a cependant nivelé le pointage aussitôt à la 44e minute grâce à Gilberto. C'était 2-2 à la mi-temps.  

Deuxième demie électrisante

En début de semaine, Mauro Biello réclamait du jeu plus créatif en attaque. Son appel ne sera pas tombé dans l'oreille d'un sourd puisque le reste de la rencontre a offert du jeu carrément électrisant.

Kennedy Igboananike a porté le pointage 3 à 2 en faveur du Fire à la 59e minute après un début de deuxième demie nettement à l'avantage de l'Impact.

Fier de sa réussite, l'attaquant du Fire a aussi épaté la galerie avec son talent d'acrobate, mais ses pirouettes, près du filet d'Evan Bush, ont vite perdu de leur éclat en raison des prouesses d'un certain Drogba...

L'Ivoirien a d'abord marqué le but égalisateur à la 61e minute, puis celui qui a procuré la victoire à la 65e grâce à nouveau à son insistance devant le gardien Sean Johnson.

Pendant que les spectateurs hurlaient leur joie et scandaient le nom de Drogba dans les estrades, Biello restait bouche bée aux abords du terrain, impressionné par la performance de son vétéran de 37 ans qui permettait à son équipe de mettre un terme à une séquence de trois défaites. 

« C'est un grand meneur, a insisté Mauro Biello, qui a choisi de ne pas retirer Drogba de la rencontre. Il est venu ici pour gagner. C'est une personne engagée. C'est toute une performance. »

L'allure du match a d'ailleurs été un peu trop imprévisible au goût de l'entraîneur par intérim.

« J'ai l'impression d'avoir 53 ans ( Biello a 43 ans). J'espère que ce ne sera pas toujours comme ça... »

Drogba parle du travail d'équipe

« On a concédé trop de buts à domicile, a tenu à rappeler la vedette de la rencontre, qui est restée de glace même si les journalistes voulaient l'entendre parler de son tour du chapeau. Si on veut aller loin en séries, on devra faire mieux. C'est un nouveau départ avec un nouvel entraîneur, mais c'est la même saison. Les points perdus demeurent perdus. Ce soir, nous avons manqué de lucidité après avoir marqué nos buts. »

Wandrille Lefèvre,lui, a souligné le travail exemplaire en défense de son nouveau coéquipier.

« Il fait un travail exceptionnel en défense. Il a provoqué beaucoup de fautes parce qu'il se repliait pour récupérer le ballon au rebond. » 

Après cette soirée riche en émotions, Didier Drogba a souhaité bonne nuit aux Montréalais via les réseaux sociaux.

L'Impact l'emporte 4-3, l'ère Drogba est officiellement commencée. De quoi faire pleurer Frank Klopas, congédié dimanche dernier.

Et dire que le Fire, qui détenait les droits de Didier Drogba en MLS, aurait pu compter sur ses services cette saison s'il n'avait pas préféré la métropole québécoise à la Ville des vents...

Plus d'articles

Commentaires