Retour

Tragédie de Humboldt : un retour à l'école encadré par l'aide psychologique

Les élèves de Humboldt, dans le nord de la Saskatchewan, sont de retour sur les bancs de l'école pour la première fois depuis le tragique accident de l'équipe de hockey junior des Broncos en recevant un soutien psychologique renforcé.

Un texte d’Omayra Issa

Les écoles ont fermé leurs portes lundi dans la communauté endeuillée.

La collision, qui s’est produite à une trentaine de kilomètres de Tisdale, sur la route 35, a fauché la vie de 15 personnes et fait 14 blessés.

Le directeur de l’éducation de la division scolaire Horizon et président de l’équipe des Broncos, Kevin Garinger, confirme la présence de 50 conseillers et de 90 employés de soutien dans sa division et dans la Division des écoles catholiques de Saskatoon.

« Bien que les cours de mathématiques et de sciences soient importants, notre objectif principal en ce moment, ce sont les soins », souligne le directeur de l’éducation de la Division des écoles catholiques de Saskatoon, Greg Chatlin.

La Saskatchewan s’est mobilisée pour offrir ce soutien aux élèves et à la communauté de Humblodt, à travers notamment l’Autorité de santé de la Saskatchewan et le ministère de la Santé.

« Le premier ministre, Scott Moe, m’a dit dès le début  : " Nous sommes là pour répondre à tous vos besoins." », précise Greg Chatlin.

D'ailleurs, une équipe d'intervention en situation de crise est sur place depuis vendredi. « Nous savons que nos élèves auront besoin d'aide au cours des prochains jours », ajoute Kevin Garinger.

Le Conseil des écoles fransaskoises propose également une aide psychologique aux élèves qui sont sous le choc depuis l’accident. Xavier Labelle, un des joueurs blessés dans l'accident, fréquentait l'École canadienne-française de Saskatoon.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards