Retour

Trois morts dans un violent incendie à Drummondville

La Sûreté du Québec (SQ) a confirmé la mort de trois personnes dans un violent incendie qui a ravagé un immeuble résidentiel d'une trentaine d'appartements dans la nuit de mercredi et jeudi à Drummondville. Huit personnes ont également été transportées à l'hôpital pour y soigner leurs blessures.

L'appel au 911 a été fait vers 0 h 40. Il a fallu au moins deux heures avant que les pompiers de Drummondville arrivent à maîtriser l'incendie.

Isabelle Sawyer, une des résidentes de l'immeuble, raconte avoir entendu l'alarme d'incendie lorsqu'un voisin a frappé à sa porte en lui disant que le feu brûlait dans son appartement. Elle a commencé à ramasser ses vêtements, son ordinateur - « je ne sais pas pourquoi, je devais être sur une autre planète » - quand un autre de ses amis a frappé à sa porte. « Laisse faire ton linge, viens-t'en ! », lui a-t-il lancé. C'est là qu'Isabelle Sawyer a réalisé l'ampleur de l'incendie.

À leur arrivée, les pompiers ont d'abord procédé à l'évacuation des personnes aux fenêtres et sur les balcons de l'immeuble, mais ils ont été confrontés à des conditions difficiles lorsqu'est venu le temps de combattre les flammes.

« Au début, c'était surtout la fumée, parce qu'il n'y avait pas de portes entre les cages d'escalier et les corridors », a raconté le directeur du Service des incendies de Drummondville, Georges Gagnon, ajoutant que les flammes s'étaient aussi propagées rapidement dans l'édifice. « On a eu un danger d'affaissement du bâtiment à certains endroits. La brique s'est détachée, donc il y a eu un périmètre plus grand, ce qui nous a empêchés d'aller combattre l'incendie à l'intérieur », a-t-il expliqué.

Isabelle Sawyer affirme que la majorité des appartements étaient habités par des personnes seules, « beaucoup d'assistés sociaux sans assurance ». « On se retrouve tous à la rue en pyjama avec notre petite couverte de la Croix-Rouge », a-t-elle laissé tomber. 

Cause inconnue

Les pompiers de Drummondville ont finalement maîtrisé l'incendie vers 3 h. Au total, une cinquantaine de pompiers ont travaillé à combattre les flammes. Les sapeurs des municipalités voisines ont été appelés en renfort.

Au total, une quinzaine de personnes ont été prises en charge par la Croix-Rouge.

La cause du brasier n'est pas encore connue. « Pour l'instant, on peut dire que toutes les hypothèses sont envisagées. On sait qu'il y a des informations qui circulent selon lesquelles ça pourrait être un feu de cuisson, alors ça fait partie des hypothèses », soutient la porte-parole de la SQ en Estrie, Aurélie Guindon.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine