Retour

Troisième tentative pour faire inscrire une forêt boréale au patrimoine mondial de l'UNESCO

Un groupe va tenter, pour la troisième fois, de faire inscrire une partie de la forêt boréale située à la frontière entre le Manitoba et l'Ontario sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Les deux tentatives précédentes se sont soldées par des échecs.

Le Manitoba et l’Ontario ont dépensé des millions de dollars au cours des 13 dernières années dans l’espoir que cette région appelée Pimachiowin Aki soit classée comme site du patrimoine mondial.

Ce projet, qui concerne 33 400 kilomètres carrés de forêt à cheval sur la frontière entre le Manitoba et l'Ontario, s'étend sur plusieurs territoires ancestraux des Premières Nations.

Son responsable, Gord Jones, se dit optimiste et pense que cette nouvelle tentative sera débattue l’an prochain.

Il estime qu’une reconnaissance de l'UNESCO permettrait de développer le tourisme dans cette région et d’améliorer la sensibilisation de la population à l'environnement.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine