Retour

Trudeau décline l'invitation de Macron à assister à la fête du 14 Juillet

EXCLUSIF - Justin Trudeau a lui aussi été invité à assister au traditionnel défilé militaire du 14 Juillet, à Paris, par le président français, Emmanuel Macron, a appris Radio-Canada. Contrairement au président américain, Donald Trump, le premier ministre a décliné l'offre en raison d'un conflit d'horaire.

Un texte de Fannie Olivier

Donald Trump n’est pas le seul dirigeant à avoir été convié par Emmanuel Macron à assister au défilé militaire sur les Champs-Élysées à l’occasion de la fête nationale française. Justin Trudeau a lui aussi reçu une invitation.

Un porte-parole du bureau du premier ministre a confirmé que des échanges avaient eu lieu entre les bureaux du président français et ceux de Justin Trudeau au sujet de sa participation aux célébrations du 14 Juillet.

« Nous avons dû dire que ce n’était pas possible en raison d’un conflit d’horaire », a indiqué l’attaché de presse du premier ministre, Cameron Ahmad.

Il n’était toutefois pas en mesure de préciser quelle activité est à l’horaire du premier ministre ce jour-là.

La Maison-Blanche a confirmé mercredi la participation du président américain au défilé, qui célébrera notamment le centenaire de l’entrée en guerre des États-Unis lors de la Première Guerre mondiale.

Selon le bureau du premier ministre, l’invitation de Donald Trump a précédé celle de Justin Trudeau. Ce n’est donc pas parce que le premier ministre a décliné l’offre que l’Élysée s’est rabattu sur le président américain, a-t-on insisté.

Le conseiller de presse de l’ambassade de France au Canada, Eric Navel, a signalé que les bureaux d'Emmanuel Macron et de Justin Trudeau cherchaient toujours un moment pour un tête-à-tête entre les deux hommes politiques, mais que leur horaire respectif était très chargé.

Les deux dirigeants se sont rencontrés une première fois en marge du sommet de l’OTAN, à Bruxelles, puis au sommet du G7, en Italie, à la fin du mois de mai.

Ils devraient avoir l’occasion de se revoir au sommet du G20, qui se déroulera les 7 et 8 juillet à Hambourg, en Allemagne.

Les relations sont cordiales entre les deux dirigeants, les internautes ayant même évoqué une nouvelle « romance fraternelle » (bromance).

Les rapports entre Donald Trump et Emmanuel Macron sont plutôt tendus, surtout depuis que le président américain a annoncé que les États-Unis allaient se retirer de l’Accord de Paris sur le climat.

Le président français avait alors appelé à « rendre sa grandeur à notre planète » (Make our planet great again), parodiant ainsi le slogan de campagne de Donald Trump.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine