Retour

Trudeau fera une bonne place au Québec dans son futur Cabinet

Le premier ministre désigné du Canada, Justin Trudeau, réitère son engagement de respecter la parité entre hommes et femmes dans son futur Conseil des ministres. Le Québec sera également bien représenté, a-t-il annoncé. La composition de son Cabinet sera présentée le 4 novembre.

Dans un premier point de presse depuis sa victoire, M. Trudeau a affirmé qu'il n'aurait aucune difficulté à respecter son engagement d'y nommer autant de femmes que d'hommes. « Nous n'avons qu'à regarder les femmes extraordinaires qui se sont fait élire pour le Parti libéral », a-t-il dit.

Il a ajouté un engagement pour sa province natale. « En tant que Québécois, je suis profondément touché de voir à quel point les Québécois ont décidé de se réengager au sein d'un gouvernement du Canada, et ce sera reflété au sein du Conseil des ministres aussi. »

Au sujet de la taille de ce nouveau Cabinet, Justin Trudeau a dit croire que les Canadiens désirent un Conseil des ministres « fort et plus petit que dans les années passées », mais que sa réflexion n'était pas terminée à ce sujet.

Il entend aussi discuter avec les leaders du Sénat à majorité conservatrice pour s'assurer que le changement choisi par les Canadiens, a-t-il dit, puisse être réalisé.

Justin Trudeau, qui avait promis une meilleure collaboration avec les provinces, s'est déjà entretenu avec certains premiers ministres et affirme qu'il les consultera au cours des prochaines semaines dans le but de parler d'une seule voix et de présenter une « position forte » à la conférence de Paris sur le climat. Le Parti libéral n'a pas encore défini ses cibles de réduction des gaz à effet de serre.

Même s'il marche aujourd'hui dans les traces de son père, M. Trudeau dit surtout penser à ses enfants. « Je suis très fier de mon père, de ses valeurs, de ce qu'il a accompli, mais je comprends que ce que je dois accomplir doit être ancré dans les besoins actuels et futurs de ce pays, et c'est à ce niveau que je garde mes priorités et je crois que c'est ce que mon père aurait voulu de moi. »

Plus de proximité

En matinée, M. Trudeau a surpris les usagers de la station de métro Jarry, à Montréal, en s'adonnant à une séance d'égoportraits à l'heure de pointe.

Questionné sur la liberté que semblent lui donner ses agents de sécurité, M. Trudeau n'a pas voulu préciser s'il avait donné de nouvelles directives, mais a précisé qu'être en contact avec les Canadiens était pour lui une priorité.

« Sur les enjeux de la sécurité, je n'entrerai pas dans les détails. Mais c'est clair pour tous que j'ai une approche qui exige un niveau d'engagement et une présence auprès des Canadiens », a-t-il dit.

Plus d'articles

Commentaires