Le premier ministre Justin Trudeau recommandera au gouverneur général la nomination de neuf nouveaux sénateurs indépendants afin de combler les sièges vacants au Sénat de la Colombie-Britannique, du Manitoba, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard.

M. Trudeau se rapproche ainsi de son objectif de transformer la Chambre haute du Parlement en lieu de réflexion indépendant. Les personnes dont la nomination au Sénat est recommandée ont été choisies en suivant le nouveau processus du gouvernement, fondé sur le mérite.

Les cinq femmes et les quatre hommes qui ont été choisis proviennent de champs d'activités très variés. On y trouve par exemple une historienne de l'art, un avocat spécialisé dans les droits de la personne et un écologiste.

René Cormier, président de la Société nationale de l'Acadie, fait aussi partie de ce lot. L'artiste canadien a également présidé la Commission internationale du théâtre francophone et la Fédération culturelle canadienne-française, en plus de diriger le Théâtre populaire d'Acadie.

« C'est un privilège de soumettre au gouverneur général le nom de neuf nouveaux sénateurs sélectionnés grâce à un nouveau processus de nomination ouvert, fondé sur le mérite, a déclaré le premier ministre Trudeau par voie de communiqué. Cette nouvelle façon de procéder s'inscrit dans le cadre de nos efforts constants pour rendre le Sénat plus moderne et indépendant. »

Après avoir pris le pouvoir l'an dernier, le gouvernement libéral a mis sur pied un nouveau comité chargé de faire des recommandations au premier ministre. Ce comité a le mandat de recevoir, d'étudier et de suggérer des candidatures.

Dans la phase initiale de ses travaux, le comité a recommandé au chef du gouvernement 25 candidatures soumises par différentes organisations du pays. Sept sénateurs issus de cette première approche ont été nommés en mars.

Les sénateurs nommés jeudi sont les premiers à être issus de la deuxième et dernière phase de ce même processus; ils ont pu soumettre directement leur candidature au comité.

Selon La Presse canadienne, plus de 2700 Canadiens ont ainsi présenté leur candidature au comité chargé de faire des recommandations pour les 21 sièges actuellement vacants. Le comité a fait cinq recommandations pour chacun de ces sièges.

M. Trudeau devrait par ailleurs annoncer deux autres séries de nominations au cours des prochains jours pour combler les 12 autres sièges vides : six du Québec et six de l'Ontario.

Lorsque le premier ministre aura procédé à ces dernières nominations, le Sénat comptera 44 sénateurs indépendants, devançant les conservateurs, qui en ont 40. Un groupe de libéraux dits indépendants - des sénateurs qui revendiquent leur affiliation libérale, mais qui ne siègent plus au caucus du parti depuis janvier 2014 - en compte 21.

Une fois majoritaires à la Chambre haute, les sénateurs indépendants pourront bénéficier d'une plus grosse part des budgets de recherche et pourront compter plus de membres au sein des différents comités sénatoriaux.

Plus d'articles