Retour

Trudeau promet 150 millions pour Radio-Canada, 180 millions pour le Conseil des arts

Un thème semble se dégager des promesses du Parti libéral en matière de culture : annuler les choix faits par le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

En point de presse à Montréal, mardi, le chef libéral Justin Trudeau s'est engagé, s'il est élu, à investir 150 millions de dollars supplémentaires par année dans le budget de CBC/Radio-Canada. Il ajoute donc 35 millions à sa promesse d'annuler les compressions de 115 millions effectuées par les conservateurs.

Les libéraux veulent aussi rétablir les programmes de promotion de la culture canadienne à l'étranger Promart et Routes commerciales, en portant leur financement à 25 millions de dollars par année. L'abolition de ces programmes, en 2008, avait été un enjeu culturel de la campagne électorale de cette année-là.

Le Parti libéral promet de doubler le budget annuel du Conseil des arts du Canada pour le faire passer de 180 à 360 millions de dollars par année. Les libéraux s'engagent aussi à ajouter 25 millions par année aux budgets de Téléfilm Canada et de l'Office national du film.

Les libéraux promettent aussi d'inclure un volet culturel dans leurs investissements dans la Stratégie emploi jeunesse, par la formation d'employés de musées, et dans les infrastructures.

Justin Trudeau a accusé son adversaire conservateur Stephen Harper d'être un « adversaire de la culture ». « Il a même dit que les gens ordinaires sont contre des investissements en culture », a-t-il rappelé. Quant au néo-démocrate Thomas Mulcair, M. Trudeau a de nouveau soutenu que son engagement à équilibrer le prochain budget l'empêcherait de réaliser ses promesses. Le chef libéral soutient notamment que le NPD n'annulera pas les compressions à CBC/Radio-Canada avant 2017.

Le Nouveau Parti démocratique s'est engagé à annuler les compressions de 115 millions de dollars au budget de CBC/Radio-Canada et à garantir un financement « stable, pluriannuel et prévisible » au diffuseur public. Thomas Mulcair a promis en outre de mettre en place un « processus indépendant » de nomination des membres de son conseil d'administration.

Enfin, notons que le Parti vert du Canada a aussi promis de rétablir et de bonifier le niveau de financement de CBC/Radio-Canada, en investissant notamment davantage dans la programmation locale.

Plus d'articles

Commentaires