Retour

Trump perd un allié dans sa lutte contre l’immigration illégale

Malgré le souhait de Donald Trump de le nommer à la tête de l'Agence fédérale des douanes et de l'immigration de manière permanente, le directeur intérimaire Thomas Homan a confirmé lundi qu'il prenait sa retraite.

Le Sénat, qui bloquait sa nomination, n’a pas encore donné suite à cette annonce.

Thomas Homan a été l’un des visages les plus visibles de l’administration Trump dans sa lutte pour enrayer l'immigration clandestine aux États-Unis.

Il a fait de nombreuses apparitions médiatiques afin de prévenir la population des dangers qu'elle représente, selon lui.

Dans un communiqué, M. Homan indique qu’il a été « honoré » de « guider les hommes et les femmes de l'Agence fédérale des douanes et de l'immigration pendant plus d’un an ».

Il souligne du même souffle qu’après 34 ans de service dans la fonction publique fédérale, il veut se consacrer entièrement à sa famille.

Nommé par Barack Obama

Thomas Homan a été nommé à la tête des opérations d’expulsions de l’Agence des douanes et de l'immigration en 2013, par l’ancien président Barack Obama.

Donald Trump l'a placé à la tête de l'agence en janvier 2017, sur une base intérimaire. Il l’a nommé directeur sur une base permanente en novembre de la même année, mais sa nomination était bloquée au Sénat.

M. Homan est rapidement devenu un ardent défenseur des politiques très rigides du président américain en matière d’immigration.

« Ce président, que vous l’aimiez ou l’adoriez, fait la bonne chose », disait-il au mois de décembre.

Durant son mandat de directeur intérimaire, M. Homan s’en est tenu à une interprétation stricte des lois en matière d’immigration. Il a notamment éliminé des catégories d’immigrants illégaux qui ne peuvent être poursuivis et sanctionnés par l'agence dont il assurait la direction.

Thomas Homan avait par ailleurs déclaré que les immigrants illégaux aux États-Unis « devraient avoir peur », ce qui lui avait valu les reproches de plusieurs démocrates, notamment.

L’appui de Trump

Thomas Homan avait avisé le département de la Sécurité intérieure qu’il planifiait prendre sa retraite cet été. Mais selon sa porte-parole, Liz Johnson, il avait pris cette décision avant que Donald Trump entre en fonction.

Peu après l’investiture du président Trump, Thomas Homan a organisé une fête pour marquer son départ à la retraite.

John Kelly, alors secrétaire américain à la Sécurité intérieure, y avait été invité et l'a interpelé pour lui offrir le poste de directeur à l’Agence des douanes et de l'immigration.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Secrets d'une fashionista pour toujours être stylée





Rabais de la semaine