Retour

Trump s'en prend maintenant au mariage des Clinton

Donald Trump ne résistera plus à la tentation d'attaquer Hillary Clinton sur les infidélités de son mari, selon une entrevue qu'il a accordée à un quotidien américain.

Cette nouvelle ligne d'attaque s'inscrit dans une stratégie du candidat républicain pour renverser la vapeur à la suite du premier débat présidentiel qui, selon la grande majorité des observateurs, a été remporté par sa rivale démocrate.

En entretien avec le New York Times, Donald Trump dit espérer que les infidélités passées de Bill Clinton dégoûtent les électrices, et que celles-ci tournent le dos au célèbre couple. Il promet d'intensifier ses attaques lors du prochain débat, le dimanche 9 octobre.

« Hillary Clinton a été mariée au plus grand abuseur de femmes de l'histoire des politiciens », plaide-t-il. Ces infidélités, « Hillary les a permises », avance-t-il, déplorant du même souffle qu'« elle ait attaqué après coup les femmes qui ont été maltraitées par Bill Clinton ».

Le passé marital du candidat républicain à la présidence des États-Unis n'est pourtant pas rose. Selon The New York Times, il est de notoriété publique que Donald Trump a commencé à fréquenter sa deuxième femme, Marla Maples, alors qu'il était toujours marié à sa première épouse, Ivana.

Alors qu'il s'est vanté pendant des années de ses exploits sexuels, l'homme d'affaires accuse aujourd'hui Bill Clinton d'avoir commis plusieurs « indiscrétions » qui ont « couvert de honte la fonction présidentielle », et il reproche à Hillary d'avoir toujours défendu son mari.

Mais interrogé à savoir s'il avait déjà trompé l'une des trois femmes avec lesquelles il a été marié, M. Trump répond : « Non, je ne parle jamais de ça. Je ne parle jamais de ça. Ça n'a jamais été un problème. »

Plus spécifiquement, à propos de sa relation avec Marla Maples alors qu'il était toujours marié à sa première femme, le candidat fait valoir qu'il « n'était pas président des États-Unis ».

Par ailleurs, M. Trump se dit « absolument dégoûté » de voir son adversaire démocrate s'allier politiquement avec l'ancienne Miss Univers Alicia Machado, dont le milliardaire s'est moqué en raison de sa prise de poids.

En présentant Mme Machado comme une victime des insultes cruelles du candidat républicain, Hillary Clinton « a dépeint cette jeune femme comme une personne vertueuse [girl scout] alors qu'elle est exactement le contraire », selon Donald Trump. Celui-ci affirme - sans preuve à l'appui - que Mme Machado a déjà participé à un tournage de nature sexuel (« sex tape »).

Le candidat républicain prétend que le soutien de Mme Clinton à Mme Machado s'inscrit dans une stratégie du Parti démocrate qui cherche à instrumentaliser les femmes.

Il remet même en question la déclaration qu'il a faite lors du premier débat, dans laquelle il a promis de soutenir « absolument » son adversaire démocrate si celle-ci était élue à la présidence le mois prochain. « Nous verrons, dit-il. Nous verrons ce qui se passe. Nous verrons. »

La présidentielle américaine 2016 - notre section spéciale

Plus d'articles