Retour

Tuerie à Aurora : une étape de plus vers la condamnation à mort de James Holmes

Le jury au procès de James Eagan Holmes, qui a tué 12 personnes et fait 58 blessés dans un cinéma à Aurora en 2012, a refusé d'accorder des circonstances atténuantes à l'accusé, ouvrant la voie à une condamnation à la peine capitale.

Dans une décision rendue lundi après-midi, le jury, composé de neuf femmes et trois hommes, a déterminé que les circonstances atténuantes ne compensaient pas les circonstances aggravantes du crime.

Les membres du jury entendront une quinzaine de témoignages sur les conséquences induites pour les victimes avant de se prononcer sur la peine à appliquer qui pourrait être une condamnation à mort par injection létale.

En juillet dernier, le jury avait rejeté la requête de l'accusé qui plaidait la démence et l'avait reconnu coupable des 165 chefs d'accusation qui pesaient contre lui, dont ceux de meurtres prémédités et de tentative de meurtre.

Les jurés ont déjà admis que des circonstances aggravantes avaient été démontrées et que celles-ci pourraient justifier une condamnation à la peine capitale.

La défense s'est alors attachée à essayer de démontrer que les circonstances atténuantes étaient plus importantes que les facteurs aggravants.

Le 9 juillet 2012, James Eagan Holmes a lancé une grenade lacrymogène dans une salle de cinéma à Aurora, lors de la première du film The Dark Knight Rises, avant d'ouvrir le feu avec un fusil d'assaut sur les spectateurs, tuant 12 d'entre eux.

L'homme de 27 ans avait plaidé non coupable pour cause d'aliénation mentale.

La défense a plaidé que l'homme souffrait de schizophrénie depuis son enfance et qu'il ne pouvait être tenu pour responsable de ses gestes.

Plus d'articles

Commentaires