Retour

Un agent correctionnel renvoyé après la mort d'un détenu à Dorchester

Service correctionnel Canada a renvoyé un membre de son personnel et a pris des mesures disciplinaires à l'encontre de trois autres, après la mort de Matthew Hines en 2015. Le détenu avait été frappé et aspergé de poivre de Cayenne par des gardiens de la prison de Dorchester, au Nouveau-Brunswick.

Les services correctionnels admettent désormais qu'il y a eu une « faute du personnel » et une « force excessive » dans le cas de la mort de Matthew Hines.

L'homme de 33 ans est mort à l'hôpital de Moncton le 27 mai 2015, moins de deux heures après le début de son altercation avec les gardes de la prison de Dorchester.

« Nous prenons ce cas très au sérieux et nous tentons d'en tirer les leçons », affirme le commissaire adjoint régional pour l'Atlantique, Scott Harris. 

De son côté, la Gendarmerie royale du Canada au Nouveau-Brunswick affirme avoir reçu de nouvelles informations qu'elle est en train d'examiner, l'enquête criminelle concernant la mort de Matthew Hines est toujours en cours.

Les détails de la mort de Matthew Hines étaient restés confidentiels jusqu'au mois dernier. CBC avait révélé la rapide escalade de force qui avait été employée contre l'homme du Cap-Breton, après que celui-ci avait refusé de retourner dans sa cellule.

Plus d'articles

Commentaires