Retour

« Un an que les femmes ont dénoncé et on leur refuse ça ? » - Viviane Michel

La présidente de Femmes autochtones du Québec, Viviane Michel, s'explique mal pourquoi le gouvernement Couillard a rapidement créé une commission d'enquête sur la protection des sources journalistiques, alors que les femmes autochtones en attendent une depuis un an.

« Il y a du financement qui est sorti pour une commission d'enquête pour les journalistes, pourquoi est-ce qu'il n'y aurait pas de financement pour éclaircir la situation [des femmes autochtones] », remarque-t-elle.

Le premier ministre, Philippe Couillard, a fermé la porte qu'il avait entrouverte pour la tenue d'une enquête publique provinciale sur le phénomène du racisme dans les relations entre les Autochtones et les corps policiers, préférant investir dans les services aux communautés.

Viviane Michel estime que le gouvernement devrait à la fois financer des services de soutien aux femmes autochtones et une commission d'enquête publique. « Est-ce qu'on va encore envenimer les relations dans la région de Val d'Or, comment va-t-on améliorer maintenant la relation de confiance envers les forces policières, demande-t-elle. Je pense qu'il y a beaucoup de travail à faire et si on nous ferme toujours des portes, on nourrit la colère des gens. »

La présidente de Femmes autochtones du Québec était de passage à l'Assemblée nationale jeudi pour présenter un mémoire en commission parlementaire sur un tout autre sujet, celui du projet de loi 113 qui concerne les adoptions. Elle a profité de sa tribune pour réitérer que la création d'une commission d'enquête indépendante sur les relations entre les forces policières et les femmes autochtones est nécessaire dans les plus brefs délais.

Le gouvernement du Québec doit prendre sa part de responsabilité, selon elle. Elle se dit en désaccord avec l'inclusion de la situation de Val-d'Or dans l'Enquête nationale sur les femmes autochtones assassinées ou disparues dont le mandat est déjà très large.

« Les femmes attendent depuis déjà un an, elles ont dénoncé il y a un an, martèle-t-elle. On ne peut pas rester encore dans l'inaction. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?