Retour

Un attentat fait au moins 50 morts dans une mosquée du Nigeria

Une cinquantaine de personnes ont péri mardi lors d'un attentat-suicide à Mubi, fief du groupe armé Boko Haram, dans le nord-est du Nigeria.

Selon la police, un kamikaze s’est fait exploser dans la mosquée Madina, a Mubi,pendant la prière du matin. Le nombre de blessés est très élevé, selon les autorités locales qui n'ont pu les dénombrer en raison de leur transport dans plusieurs hôpitaux de la région.

L'auteur de l'attaque serait un adolescent, selon la police de l’État d'Adamawa. Le jeune homme aurait déclenché sa ceinture d’explosifs pendant qu’il circulait dans la foule qui se massait devant le lieu de prière.

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais les autorités nigérianes soupçonnent le groupe djihadiste Boko Haram, toujours actif dans la région qui borde la frontière camerounaise.

L'insurrection du groupe armé Boko Haram, qui perturbe depuis huit ans la région subsaharienne de l'Afrique, a fait au moins 20 000 morts et 2,6 millions de déplacés dans le nord-est du Nigeria.

« Nous connaissons tous la tendance, nous ne soupçonnons personne en particulier, mais nous connaissons ceux qui sont derrière ces attaques », a déclaré Othman Abubakar, porte-parole de la police, à l'Agence France-Presse, sans pour autant nommer le groupe djihadiste.

La ville de Mubi, située à la frontière camerounaise, avait été envahie à la fin 2014 par Boko Haram qui projetait d'établir un califat dans le nord-est du Nigeria. La ville a depuis été reprise par l'armée nigériane et les milices d'autodéfense.

Plus d'articles

Commentaires