Retour

Un avion d'Air France forcé d'atterrir au Labrador

Un avion Airbus A380 d'Air France en route vers Los Angeles a dû effectuer un atterrissage d'urgence à l'aéroport de Goose Bay, au Labrador, samedi après-midi, après qu'un de ses réacteurs eut subi un important bris.

Le pilote a dû faire dévier l’appareil de sa trajectoire alors qu’il se trouvait au-dessus du Groenland, a indiqué un porte-parole d’Air France.L’avion, qui était parti de Paris, « s’est posé sans dommages à l’aéroport de Goose Bay au Canada et l’ensemble des 520 personnes à son bord ont été évacuées », a-t-il précisé.Aucun passager ni membre de l’équipage n’a été blessé lors de la manoeuvre.

« La cabine a commencé à vibrer. Quelqu'un a crié, et nous avons compris que quelque chose n'allait pas bien », a déclaré Sarah Eamigh au réseau CBC.

« Il n'y avait pas la panique qu'on aurait pu craindre », a pour sa part ajouté Pamela Adams, saluant au passage le professionnalisme de l'équipage.Des images publiées par des passagers sur les réseaux sociaux montrent qu’un des quatre réacteurs a perdu une partie de son capot. Air France n’a toutefois pas précisé l’origine du bris.Lors de l’atterrissage, l'avion a laissé sur son passage des débris. La piste a depuis été nettoyée et elle est ouverte à nouveau. Des pompiers se sont déplacés sur les lieux, mais leurs services n'ont pas été requis.

La compagnie a fait appel à des renforts en provenance de Montréal et de New York afin de s’occuper des passagers. Air France en est à examiner « toutes les solutions » afin de les mener à bon port dans les plus brefs délais, a fait savoir son porte-parole.

Plus d'articles

Commentaires