Retour

Un candidat à la mairie de Laval détruit les pancartes d'un rival

Furieux de voir qu'un adversaire politique avait décidé d'installer des pancartes électorales avant le début officiel de la campagne en vue du scrutin municipal du 5 novembre, le candidat à la mairie de Laval, Alain Lecompte a décidé de les détruire à coups de masse, jeudi.

Celui dont le visage ornait les pancartes en question, le candidat à la mairie et chef d’Action Laval, Jean-Claude Gobé, a dénoncé vendredi dans un communiqué « une situation invraisemblable ».

Membre de l’Alliance des conseillers autonomes, M. Lecompte soutient qu’Action Laval a agi de manière illégale en installant des panneaux avant le début de la course.

Selon la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités, il est permis d'afficher des pancartes électorales à ce stade-ci, mais elles ne pourront pas être considérées comme des dépenses électorales.

Toutefois, Action Laval a bel et bien enfreint un règlement municipal sur l’affichage public et pourrait recevoir un constat d’infraction.

Une enquête de la police en cours

Vendredi, le parti de Jean-Claude Gobé a diffusé une vidéo de l’incident, où l'on peut voir M. Lecompte détruire une pancarte de M. Gobé et inviter les citoyens à l’imiter s’ils voient d’autres publicités qu’ils jugeraient « illégales ».

« J'ai toujours été contre le vandalisme, mais ce coup-ci, attendre les instances légales, c'est pas possible, parce que le dommage est trop fort », fait valoir le candidat dans la vidéo.

M. Lecompte a également publié un message sur Facebook relatant son geste et incitant, là encore, les citoyens à faire comme lui.

Ce passage a plus tard été retiré de la publication.

L’équipe de M. Gobé a porté plainte contre Alain Lecompte auprès de la police de Laval, qui a confirmé qu'une enquête est en cours pour « méfait ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine