Retour

Un candidat indépendant en Utah profite du déclin de Trump

Enlisés dans une élection présidentielle qui ne ressemble en rien aux autres campagnes, les électeurs de l'Utah pourraient se tourner vers un candidat indépendant. Evan McMullin a même fait une récente percée dans les sondages.

Les Utahiens, mal à l'aise avec les candidatures d'Hillary Clinton et de Donald Trump, cherchent désespérément une troisième voie dans cet État de l'ouest, qui est l'un des plus conservateurs des États-Unis.

Evan McMullin, un mormon de 40 ans, est peut-être cette voie. Il croit que les récents sondages montrent le déclin du candidat républicain controversé.

En Utah, les électeurs votent pour le Parti républicain depuis près de 50 ans. Aux dernières élections, les républicains avaient obtenu près de 73 % des voix.

Mais cette année, les déboires et déclarations controversées de Donald Trump heurtent les valeurs morales des électeurs.

« Lequel choisir quand les deux représentent le mal », affirme pour sa part un agriculteur, David Bartlett.

Certains sondages placent Evan McMullin juste derrière Trump et Clinton.

Lors d'un discours prononcé samedi à St. George, dans le sud de l'Utah, qui a attiré une foule de plus de 500 personnes, l'ex-agent de la CIA a appelé les Américains à voter selon leur conscience et leurs principes. « En faisant cela, nous envoyons le message à Washington et au monde entier qu'il y a encore des gens dans ce pays qui défendent leurs principes. »

Son message semble trouver écho au sein de la communauté. « Ce que j'aime de lui, c'est sa vraie position conservatrice et son appel à un nouveau mouvement conservateur », explique un électeur venu assister au discours d'Evan McMullin.

S'il devait remporter l'élection dans l'Utah, Evan McMullin deviendrait le premier candidat présidentiel indépendant en 48 ans à remporter un État à une élection présidentielle.

La présidentielle américaine 2016 - notre section spéciale

 

Plus d'articles