New York a Central Park, Londres a Hyde Park, Paris a son Jardin du Luxembourg... Montréal a elle aussi droit à son parc d'envergure, considère Denis Coderre.

Le maire de Montréal a jeté son dévolu sur l'ancienne carrière Miron, devenue le Complexe environnemental Saint-Michel, l'un des quatre parcs métropolitains, situé dans l'arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension.

Le Complexe environnemental est situé sur une ancienne carrière, dont l'immense trou a servi à l'enfouissement de déchets. C'est donc dire qu'on aménagera un parc au-dessus de 35 millions de tonnes de déchets enfouis là au fil des ans.

Le site est vaste : 192 hectares, soit à peu près la même superficie que le parc du Mont-Royal. Or, pour l'instant, il y a peu de verdure en ces lieux.

La transformation du dépotoir en un parc se fera par étapes jusqu'en 2023. L'accès au site devra aussi être amélioré puisqu'il est difficilement accessible aux personnes qui se déplacent en transport en commun ou à pied.

La Ville compte ouvrir certaines parties de ce parc pour 2017, l'année du 375e anniversaire de Montréal.

M. Coderre n'a pas encore de nom pour ce futur parc. Il croit néanmoins qu'un hommage à Frédéric Back serait de mise.

« J'aime beaucoup monsieur Back. Quand je suis allé à Hiroshima, j'ai vu l'importance de Frédéric Back au niveau du développement durable. On va tous travailler ensemble, mais assez rapidement on va lui trouver un nom », assure Denis Coderre.

Plus d'articles

Commentaires