Retour

Un deuxième camp pour les demandeurs d’asile à Saint-Bernard-de-Lacolle

Les 110 militaires déployés au poste frontalier de Saint-Bernard-de-Lacolle depuis trois jours ont commencé samedi matin à ériger un deuxième camp pour les demandeurs d'asile. Un troisième suivra dans les prochains jours.

Le deuxième camp comptera 24 tentes et le troisième sera constitué de 18 autres pour un total de 700 nouvelles places. Ils augmenteront la capacité totale d’accueil à 1200 places, puisque le premier camp en compte déjà 500.

Une fois l'érection des nouveaux camps complétée, les Forces canadiennes demeureront sur place pour assurer l’entretien des installations. Les soldats s’assureront qu’il y ait du chauffage, de l’éclairage et « un minimum de qualité de vie » à l’intérieur des tentes.

Certaines critiques ont été soulevées depuis l'aménagement du campement pour demandeurs d'asile, cette semaine, les installations étant jugées insuffisantes par les ONG de défense des droits des réfugiés. L'absence de douches, par exemple, avait été décriée.

Or, les conditions d’accueil « se sont grandement améliorées », a affirmé l'ASFC vendredi, précisant qu'il restait beaucoup de travail à faire. « Ce sont des conditions de confort minimum », a admis le directeur général de l’ASFC au Québec, Patrick Lefort.

Avec les informations d'Ariane Perron Langlois

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un policier danse en faisant la circulation





Rabais de la semaine