Retour

Un drame secoue une petite communauté du Nord-du-Québec

Trois personnes ont été poignardées à mort, et leur assaillant abattu par les policiers, tôt samedi à Akulivik, dans le Grand Nord québécois, selon le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

Un homme de 19 ans est entré dans trois domiciles de la petite communauté du Nord-du-Québec et a poignardé cinq personnes.

Trois d'entre elles sont mortes, dont un enfant d'une dizaine d'années, selon le BEI. Les deux autres victimes sont dans un état critique.

Quant au présumé tueur, il a été abattu par les policiers alors qu’il s’apprêtait à entrer dans une quatrième résidence, armé d'un couteau. Les agents ont alors tiré pour empêcher l'homme d'entrer. Ce dernier se serait alors retourné vers les policiers, qui ont tiré une fois de plus, l'atteignant mortellement.

Huit enquêteurs du BEI ont été chargés d'enquêter sur cet événement. La Sûreté du Québec agira de son côté comme corps de police de soutien dans cette enquête et fournira deux techniciens en identité judiciaire.

Le porte-parole du corps de police régional Kativik, Jean-Philippe Dubois, qui couvre la communauté d'Akulivik, a confirmé par courriel que ses agents « avaient neutralisé le suspect à leur arrivée sur les lieux ».Il a refusé d'en dire davantage, dirigeant toutes les demandes d'entrevues au BEI et à la Sûreté du Québec (SQ).

La SQ n'a pas voulu offrir d'autres détails, mais elle a confirmé que ce n'était pas ses agents qui étaient intervenus lors de l'opération.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine