Retour

Un drone empêche des avions d’aller combattre des feux

Les pompiers ont été contraints de suspendre toutes leurs opérations aériennes à Oliver, dans l'Okanagan, à cause d'un drone qui survolait la zone. Deux feux de forêt agressifs entourent la petite ville de la Colombie-Britannique. Aucun des deux n'est, pour l'heure, maîtrisé.

Huit hélicoptères et cinq pièces d'équipement lourd ont été bloqués au sol pendant deux à trois heures dimanche, annonce BC Wildfire. Une situation intolérable pour Noelle Kekula, porte-parole pour les feux d'Oliver. La centaine de pompiers sur place ont dû, pendant cette période, combattre les flammes uniquement au sol.

« Ces feux sont très agressifs, nous avons besoin de tous les outils à notre disposition pour les combattre. Je comprends la curiosité des gens, mais ils doivent aussi comprendre que cela compromet nos opérations », a-t-elle déclaré.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été appelée sur place pour tenter de retrouver l'aéronef et son pilote. « Nous prenons cette affaire très au sérieux », a ajouté Noelle Kekula.

Règlementation en vigueur

Toutes les zones où sévissent des feux de forêt sont réglementées et les vols sont limités en vertu du Règlement de l'aviation canadienne. L'espace aérien réservé s'étend à 5 milles nautiques autour de l'incendie et à une altitude de 90 mètres.

Faire voler tout appareil dans ce secteur, y compris les véhicules aériens sans pilote, est illégal

Transport Canada songe actuellement à exiger un permis pour toute personne pilotant régulièrement un véhicule aérien sans équipage de plus de 2 kg.

Pour l'heure, si votre aéronef pèse moins de 35 kg et est utilisé à des fins récréatives, vous n'avez pas besoin de permission pour vous en servir.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine