Retour

Un emblème controversé dans un village américain

Les résidents d'un village de l'État de New York devront se prononcer lundi sur l'avenir de son emblème, sur lequel on peut voir un Blanc luttant corps à corps avec un Autochtone.

Le blason, que l'on retrouve sur tous les bâtiments, documents et véhicules de la municipalité située à quelque 200 km de la frontière canadienne, date de 1883. Elle commémore une lutte « amicale », dit la mairie, entre le fondateur du village et un Autochtone de la nation Oneida.

À l'origine, les mains du colon enserraient le cou de son adversaire. Depuis, les mains ont été replacées sur les épaules de l'Autochtone, mais le symbole demeure.

Le blason a toujours suscité la controverse. Depuis plusieurs mois, des internautes demandent à ce qu'il soit changé en utilisant les mots-clics #changetheseal et #nottheonion (référence au site web d'informations parodiques).

Les maires de la municipalité ont longtemps refusé de toucher à l'emblème, estimant qu'il illustre un événement important de son histoire. Dans un entretien récent avec le Village Voice, le maire Patrick O'Connor jugeait que le blason « n'était pas offensant ». 

Dans la foulée de la tuerie dans une église de Charleston en juillet dernier, un nouvel élan de protestation a toutefois incité la ville à proposer d'autres options qui seront soumises au vote lundi.

Plusieurs symboles controversés ont d'ailleurs depuis été recensés aux États-Unis. L'auteur de ce massacre avait déployé le drapeau des confédérés représentant les États qui, au 19e siècle, refusaient de renoncer à l'esclavage. Plusieurs États ont renoncé à le déployer depuis.

Selon le site web City-Data.com, plus de 94 % du village de Whitesboro est d'origine blanche. La municipalité compte cinq Autochtones.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine