Retour

Un ex-lobbyiste de TransCanada au ministère des Relations internationales

Le Parti québécois dénonce la nomination, il y a quelques jours, de Philippe Cannon, un ancien lobbyiste de TransCanada et du projet Énergie Est à titre de chef de cabinet de la ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre.

Un texte de Nicolas Vigneault

Philippe Cannon, fils de l'ex-ministre conservateur Lawrence Cannon, ne devrait pas se retrouver à la tête du cabinet de la ministre, selon Sylvain Gaudreault, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'Environnement. Cette nomination survient alors que la ministre vient de lancer une politique en matière de relations internationales dont l'une des orientations est la lutte contre les changements climatiques.

Directeur québécois du projet

Philippe Cannon a été associé au projet d'Énergie Est depuis son lancement en 2013 avant de devenir le directeur québécois du projet. Il a été congédié en novembre 2015 en compagnie de 30 autres cadres lors d'une vaste restructuration chez TransCanada.

Lors de sa nomination comme porte-parole de TransCanada en 2014, c'est son passé politique qui avait été critiqué par certains. Philippe Cannon a été candidat libéral dans Taschereau en 2007. Il a déjà travaillé étroitement avec Christine St-Pierre, puisqu'il a déjà été son chef de cabinet lorsqu'elle était ministre de la Culture. Il a aussi été l'attaché de presse de Line Beauchamp, en 2007-2008, lorsqu'elle était ministre de l'Environnement.

Même si M. Cannon n'est plus associé à l'entreprise, Sylvain Gaudreault estime que le gouvernement aurait dû être plus prudent avant d'embaucher un ex-employé de TransCanada. « On ne peut pas du jour au lendemain être crédible dans la lutte contre les changements climatiques quand la veille [on a] été le principal lobbyiste d'un projet qui émet des gaz à effet de serre », ajoute le député de Jonquière.

Le cabinet défend son choix

Questionné sur cette nomination, le cabinet de la ministre St-Pierre affirme qu'il n'y a aucun conflit avec la nouvelle politique internationale du Québec.

« Philippe Cannon ne s'est jamais prononcé contre aucune politique gouvernementale en matière d'environnement ou de changements climatiques dans son passé en tant que lobbyiste », soutient l'attachée de presse de la ministre Ann-Clara Vaillancourt.

Plus d'articles

Commentaires