Un juge fédéral de la Californie bloque temporairement l'abolition, par l'administration Trump, du programme Deferred Action for Childhood Arrivals (DACA). Mis sur pied par l'ancien président Barack Obama, ce programme permet aux jeunes arrivés illégalement aux États-Unis avant d'avoir 16 ans d'obtenir un permis de travail temporaire.

Dans sa décision, le juge William Alsup soutient que l’administration Trump doit continuer de recevoir les demandes de renouvellement DACA.

La décision a toutefois une portée limitée. Par exemple, l’administration n’aura pas à traiter les demandes de jeunes qui n’ont jamais été sous la protection de ce programme.

Le juge a écrit qu'une injonction nationale était « appropriée » parce que les États-Unis ont un fort intérêt pour « l’application uniforme » de ses lois et de sa politique d’immigration.

William Alsup a ajouté que les plaignants avaient montré que le problème concernant l’abandon de ce programme dépasse les frontières de la Californie. « Ça touche chaque État des États-Unis », a-t-il ajouté.

Un programme aboli en septembre 2017

C’est en septembre 2017 que Donald Trump a annoncé qu’il mettait fin au programme de son prédécesseur Barack Obama, qui avait permis de régulariser la situation des « Dreamers », des immigrants clandestins arrivés aux États-Unis avec leurs parents alors qu’ils n’étaient que des enfants.

Environ 800 000 personnes sont touchées par l’avenir de ce programme. Advenant son abolition, ces personnes pourraient être expulsées du pays.

Le DACA fait toutefois l’objet d’intenses négociations à Washington. À la fin de décembre 2017, Donald Trump avait affirmé qu’il n’offrirait pas de protection aux jeunes qui entrent illégalement aux États-Unis s’il n’obtient pas le financement pour construire un mur le long de la frontière avec le Mexique.

Les démocrates et les républicains n'ont pas été en mesure de trouver un compromis avant la fin de l'année pour conclure un accord sur le programme d'immigration, mais les membres des deux partis reviendront à Washington en 2018 avec DACA comme point de mire.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine