Retour

Un médecin de Brossard suspendu pour des liposuccions illégales

Le Collège des médecins du Québec impose une suspension de huit mois et une amende de 9000 $ au Dr Mansour Adle pour avoir pratiqué les liposuccions sans permis.

Le chirurgien général de 73 ans a pratiqué ce type d'intervention sur au moins cinq femmes entre 2003 et 2013, en gérant lui-même le dosage des médicaments pour l'anesthésie, sans posséder la formation nécessaire. Il opérait en étant assisté seulement d'un inhalothérapeute.

La réceptionniste de la clinique aurait aussi assisté aux interventions chirurgicales, sans toutefois pratiquer d'actes médicaux.

Le centre médical Mira, à Brossard, où le Dr Adle travaillait, ne possédait pas le permis de centre médical spécialisé du ministère de la Santé, nécessaire pour ce type d'opération.

C'est d'ailleurs le ministère de la Santé qui a déposé une plainte au Collège des médecins du Québec.

Aucune des patientes n'a subi de séquelles physiques, mais l'ordre professionnel a conclu que le médecin a fait courir à ses patientes un risque inacceptable.

Le Dr Mansour Adle a plaidé coupable le 6 mai dernier à huit chefs d'accusation portés contre lui par le Collège des médecins.

Le syndic du Collège des médecins réclamait une radiation de huit mois, alors que l'avocate de Mansour Adle suggérait plutôt deux mois de suspension.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine