Retour

Un père de Regina perd ses deux enfants à la suite de possibles surdoses de fentanyl

Un père de Regina vit de l'intérieur les conséquences de la crise des opioïdes qui sévit au Canada. Alex Hamilton a perdu son fils et sa fille en quelques jours. Tous deux sont décédés après ce qui semble être une surdose de ce fentanyl.

Sa fille, Niki Hamilton, est morte le 8 novembre, malgré une rémission qui s’annonçait prometteuse. Neuf jours plus tard, c’était au tour de son frère Josh.

C’est cette drogue... Pourquoi l’ont-ils sur le marché? Il y a déjà assez de drogues comme ça

Alex Hamilton

Alex Hamilton, qui vit lui-même un combat contre l'héroïne depuis l'âge de 15 ans, affirme avoir tout fait pour protéger ses enfants. « J’aurais peut-être dû être plus sévère, mais ce n’était plus des enfants, c’était des adultes. Je pensais qu’ils savaient », regrette-t-il.

M. Hamilton espère que leur décès ne sera pas perdu. Selon lui, l’aide aux toxicomanes est insuffisante en Saskatchewan, notamment en ce qui concerne le traitement à la méthadone, un substitut aux opioïdes qui facilite la désintoxication de toxicomanes. « Pour avoir le programme de méthadone oublie ça, il faut aller à Saskatoon, trouver un médecin et attendre six ou sept mois pour obtenir un rendez-vous », explique-t-il.

L'an dernier, 22 personnes ont perdu la vie en Saskatchewan à la suite d'une surdose de fentanyl, soit plus du triple qu'en 2012.

D’après un reportage d’Andréanne Apablaza

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?