Retour

Un pilote d'hélicoptère russe secouru dans l'Arctique canadien

Un pilote russe dont l'hélicoptère était porté disparu depuis samedi dans le Grand Nord canadien a été secouru par la Force opérationnelle interarmées régionale de l'Atlantique. Il est sain et sauf.

Selon l'ambassade russe, Sergueï Ananov se rendra à Ottawa dans les prochains jours afin d'obtenir un nouveau passeport et rencontrer des responsables gouvernementaux. Il rentrera ensuite chez lui.

Sergueï Ananov tentait de traverser le cercle arctique lorsque son appareil, un petit hélicoptère civil biplace Robinson R22, a disparu au-dessus du détroit de Davis, près de l'île de Baffin. Le pilote, qui était seul à bord, effectuait un vol de quelque 800 kilomètres entre Iqaluit, au Nunavut, et Nuuk, au Groenland.

Les autorités canadiennes ont compris qu'un problème s'était produit lorsqu'elles ont cessé de recevoir les mises à jour de l'appareil GPS de l'hélicoptère.

Un avion Hercules, Transports Canada, la Garde côtière, des bateaux de pêche des environs et l'agence civile CASARA ont été mis à contribution dans les recherches.

Un message a finalement été transmis sur le réseau social Twitter lundi matin pour dire que M. Ananov avait été localisé sur une banquise.

L'équipage du brise-glace NGCC Pierre Radisson de la Garde côtière canadienne, dont le port d'attache est à Québec, a fait monter le malheureux à bord afin de le conduire à Iqaluit.

Un porte-parole militaire a expliqué par la suite que l'hélicoptère s'était abîmé, mais que le pilote avait utilisé un radeau de sauvetage pour se rendre sur la banquise.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine