Retour

Un policier à un cycliste : « tu me filmes […] je t’arrache ton téléphone puis je le casse »

EXCLUSIF - Un policier montréalais a menacé de casser le cellulaire d'un cycliste qui le filmait, alors que ce dernier recevait une contravention pour ne pas avoir effectué un arrêt obligatoire à une intersection.

Un texte de Bahador Zabihiyan et de Karine Bastien

La scène se passe le 28 juin dernier, vers 17 h, sur la piste cyclable du boulevard de Maisonneuve. Deux policiers donnent une contravention à un cycliste qui n’a pas effectué un arrêt obligatoire près de l’intersection de la rue Kensington.

Ce cycliste, Steve Daigneault, reconnaît qu’il a verbalement contesté la décision de l'agent du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

La vidéo de l'incident :

Selon lui, le policier a ensuite voulu lui remettre un second constat d’infraction, car son vélo n’avait pas de réflecteurs. C’est alors que le cycliste a décidé de sortir sa caméra pour filmer la scène.

Il indique que l’agent se trouvait à deux mètres de lui, puis s’est approché pour lui interdire de filmer son visage.

M. Daigneault continue d’enregistrer avec son téléphone, mais sans filmer les policiers. « Je suis en train d’enregistrer qu’est-ce que tu me dis », dit le cycliste. « Pas de problème, ça ne me dérange pas », dit le policier. Mais l’agent refuse d’être filmé de face, estimant qu’il s’agit là d’intimidation. Il menace le cycliste d’arrestation.

S’ensuit un dialogue de sourds d’une quinzaine de minutes, entre les deux policiers et le cycliste.

  • Policier : « À quel poste de nouvelles veux-tu envoyer ça? » demande l’agent qui refuse d’être filmé.
  • Cycliste : « Je n’ai pas à répondre à cette question, monsieur », dit M. Daigneault.
  • Policier : « Tu ne veux pas répondre toi non plus. »

Finalement, M. Daigneault a envoyé trois enregistrements totalisant 15 minutes à Radio-Canada. La tension verbale est palpable dans les 15 minutes d’enregistrement, mais l'intervention se termine de manière courtoise, chacun campant sur sa position.

Les citoyens peuvent filmer les policiers

L’inspecteur André Durocher, du SPVM, estime qu’il est difficile de se prononcer sur l’intervention, car il faut prendre en compte ce qui s’est passé avant que l’enregistrement débute.

Les citoyens peuvent filmer les policiers, dit M. Durocher.

Deux contraventions et une plainte en déontologie

Steve Daigneault estime avoir été victime d'un abus de la part du policier qui a menacé de lui casser son téléphone.

Il compte déposer une plainte au Commissariat à la déontologie policière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine