Retour

Un policier blessé lors d'un incident sur le pont de la Confédération

Un homme instable a mené à la fermeture pendant plus de quatre heures du pont de la Confédération, entre le N.-B. et l'Î.-P.-É., mardi matin.

La GRC a reçu un appel vers 5 h 45 l'avisant qu'un homme se trouvait sur le pont, à l'extérieur d'un véhicule, ce qui est interdit. Elle a d'abord prévenu des employés du pont qui se trouvaient tout près. Une employée est arrivée à convaincre l'homme de monter à bord de sa camionnette.

Des gendarmes sont arrivés sur les lieux peu de temps après. L'employée est sortie du véhicule pour les accueillir. Pendant qu'un policier entrait dans le véhicule pour parler à l'homme, ce dernier s'est glissé derrière le volant et a pris la fuite.

Le policier a été traîné sur « une distance considérable » avant de pouvoir se libérer, selon la sergente Leanne Butler, porte-parole de la GRC. Il a été transporté à l'hôpital avec des blessures qui ne mettent pas sa vie en danger.

La camionnette a poursuivi sa route en direction du Nouveau-Brunswick et est entrée en collision avec deux autres véhicules qui venaient en sens inverse, dont un autre de Strait Crossing, la compagnie qui gère le pont. Leurs occupants n'ont pas été blessés.

Un Prince-Édouardien de 28 ans a été arrêté. Des accusations seront déposées contre lui.

Une longue attente

Des centaines de véhicules ont été bloqués aux deux extrémités du pont pendant que la GRC menait son enquête.

Des touristes comme Jean-Claude Roy qui se rendaient à l'Île ont été pris de court. « On s'en allait pour prendre le pont pour aller à l'Île-du-Prince-Édouard [et ensuite] aller aux îles de la Madeleine, mais là on est bloqués sur le bord de la route. Le bateau est à 14 h là-bas [à Souris, Î.-P.-É., à destination des îles], on perd nos réservations, on perd tout. »


 

Plus d'articles

Commentaires