Retour

Un policier congédié après l'arrestation d'une élève noire en Caroline du Sud

En Caroline du Sud, Ben Fields, le policier qui avait sorti sans ménagement une élève d'une salle de classe, lundi, a perdu son emploi.

C'est ce qu'a annoncé le shérif du comté de Richland, Leon Lott. Ce dernier, qui avait ouvert une enquête interne sur l'incident, a déclaré en conférence de presse mercredi que le policier avait enfreint les règles lorsqu'il est intervenu auprès de la jeune fille.

L'arrestation musclée de l'élève de 16 ans, qui s'était produite en pleine classe lundi, avait été filmée par quelques élèves avec leur téléphone cellulaire. On voit le policier de 34 ans faire brutalement tomber la jeune fille de sa chaise avant de la traîner sur le sol.

Les vidéos de l'incident ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux et suscité l'indignation, d'autant plus que la jeune fille qui a été malmenée est noire, alors que le policier, lui, est blanc.

Toute l'histoire aurait débuté lorsque la jeune fille a refusé d'obtempérer à l'ordre de son enseignant qui lui ordonnait de lui remettre son téléphone cellulaire. Le policier, qui agissait à titre de ressource dans l'école, a été appelé dans la salle de classe, et c'est alors qu'il a procédé à l'arrestation de l'élève.

D'après des témoignages préliminaires, la jeune fille n'avait opposé aucune résistance, mais le shérif affirme au contraire que l'élève a dès le départ asséné un coup de poing au policier.

L'élève a été accusée d'avoir perturbé l'ordre à l'école. Le shérif soutient qu'elle n'a pas été blessée, mais l'avocat qui représente l'enfant affirme au contraire qu'elle a le bras dans le plâtre et qu'elle souffre de blessures au cou et au dos. Elle a aussi des brûlures au front après avoir été traînée sur un tapis.

Le shérif a déclaré qu'il ignorait si les tensions raciales avaient joué un rôle dans cette affaire mais, à son avis ce ne peut être le cas puisque Ben Fields, dit-il, a une amie de cœur afro-américaine depuis un bon moment. Cependant, le policier avait fait l'objet d'allégations au sujet d'un biais racial qu'il aurait exercé et d'utilisation de force excessive.

Le FBI et le ministère de la Justice américain ont respectivement ouvert une enquête afin de déterminer si les droits civiques de la jeune fille avaient été enfreints durant l'incident. Le shérif du comté de Richland a indiqué qu'au terme de ces enquêtes, il sera révélé si des accusations criminelles seront portées, ou pas, contre Ben Fields.

Avec MSNBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine