Retour

Un policier de la SQ déclaré coupable d’homicide involontaire

L'agent de la Sûreté du Québec Éric Deslauriers a été reconnu coupable d'homicide involontaire, au palais de justice de Saint-Jérôme, pour avoir abattu un adolescent de 17 ans lors d'une poursuite dans les Laurentides, en 2014.

Le patrouilleur avait été arrêté et accusé d’homicide involontaire en février 2015, à la suite de la mort de David-Hughes Lacour, 17 ans, qui tentait de fuir les policiers à bord d’une voiture volée, le 22 janvier 2014, à Saint-Adèle, dans les Laurentides.

Le jeune homme avait été repéré par les policiers, qui lui avaient intimé l’ordre d’immobiliser son véhicule sur-le-champ, ce qu’il n’a pas fait.

Les patrouilleurs avaient alors pris le véhicule en chasse lors d’une poursuite qui s’était terminée dans le stationnement d’une polyvalente de Sainte-Adèle.

C’est à ce moment qu’Éric Deslauriers a ouvert le feu à deux reprises sur David-Hugues Lacour, le blessant gravement.

L’adolescent a succombé un peu plus tard à ses blessures, à l‘hôpital.

Selon la version de l’agent Deslauriers, il aurait fait feu sur l’adolescent pour se protéger, craignant pour sa vie, parce que ce dernier fonçait sur lui avec sa voiture.

Mais cette version des faits avait été mise en doute à cause d'une vidéo tournée par un témoin dans le stationnement de la polyvalente. La juge n'a pas retenu la version de l'accusé et statué que M. Deslauriers avait fait usage d'une force disproportionnée.

Elle a jugé que sa vie n'était pas en danger et qu'il ne se trouvait pas en situation de légitime défense. Elle estime que M. Deslauriers ne se trouvait pas dans la trajectoire de la voiture et que s'il sentait sa vie menacée, il aurait pu se déplacer pour se mettre en sécurité.

Le policier Deslauriers connaîtra sa peine dans les prochains mois, mais il est assuré de purger au moins 4 ans de prison, la peine minimale pour une telle condamnation.

Plus d'articles

Commentaires