Retour

Un pompier accusé d'avoir allumé certains incendies qu'il combattait

Un pompier de 19 ans est accusé par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Mayerthorpe d'avoir provoqué plus d'une dizaine d'incendies dans la petite communauté albertaine.

Ironiquement, Lawson Michael Schalm a lui-même été appelé à combattre certains de ces brasiers.

Le chef de pompiers de Mayerthorpe, Randy Schroeder, confirme que le jeune employé a combattu activement au moins cinq incendies parmi ceux pour lesquels il est le principal suspect, dont celui qui a détruit en quelques heures seulement un pont ferroviaire du CN, mardi dernier.

Le père de Lawson Michael Schalm est un ancien maire de Mayerthorpe. Celui-ci s'est porté à défense de son fils après le dépôt des accusations.

« J'ai un amour sans limites pour mon fils », affirme Albert Schalm, la voix tremblante.

L'ancien maire de Mayerthorpe ajoute que son fils a fait ses armes en tant que pompier dès l'âge de 15 ans. Il y voyait même un futur.

Une page Facebook au nom du jeune homme le montre dans un uniforme de pompiers cadets et une tenue de protection. Il apparaît aussi aux côtés d'un camion de pompier dans un article de 2014 d'un journal local au sujet de portes ouvertes du service des incendies.

L'article précise que Mayerthorpe a participé à un programme de pompiers cadets auquel les jeunes peuvent prendre part dès 15 ans. À 17 ans, ils sont autorisés à répondre à des appels relatifs à des incendies.

Le caporal Sharon Franks de la GRC dit que les policiers ont été en mesure d'identifier le suspect après avoir reçu de nombreuses informations du public. « Les conditions sèches nous ont inquiétés et beaucoup d'agents de Mayerthorpe se sont certainement concentrés pour trouver le responsable », ajoute-t-il.

Lawson Michael Schalm restera détenu jusqu'à sa comparution à la Cour provinciale de Stony Plain le 4 mai prochain.

Mayerthorpe est située à environ 120 km au nord-ouest d'Edmonton.

Plus d'articles

Commentaires