Retour

Un possible abandon de Trans Mountain évoqué par Kinder Morgan

L'entreprise pétrolière Kinder Morgan a évoqué dimanche la fin possible de son projet d'agrandissement du pipeline Trans Mountain, entre l'Alberta et la Colombie-Britannique.

Dans un communiqué, Kinder Morgan écrit qu'elle n'y consacrera plus de « ressources additionnelles venant des actionnaires ». Elle suspend aussi « toutes les activités non essentielles et dépenses associées ».

Kinder Morgan cite les entraves menées par la Colombie-Britannique. Elle précise qu'elle étudiera des solutions avec ses actionnaires jusqu'à la fin mai, mais n'en envisage aucune qui présente un risque excessif pour ceux-ci.

« Si nous ne parvenons pas à un accord d'ici le 31 mai, il est difficile de concevoir un scénario en fonction duquel nous irions de l'avant avec le projet », a détaillé Steve Kean, le pdg de Kinder Morgan.

Plus d'articles