Retour

Un problème de ventilation force la fermeture d'un bloc opératoire à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont

EXCLUSIF - Des dizaines d'opérations doivent être reportées à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Le bloc opératoire du pavillon Rosemont est fermé depuis le début de la semaine en raison d'un problème de ventilation.

Un texte de Davide Gentile

« Il faut s'assurer qu'il n'y a pas trop de particules dans l'air et, en ce moment, il y en a beaucoup trop », affirme le président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'est de l'île de Montréal, Yvan Gendron.

Les cinq salles, utilisées pour des chirurgies de la cataracte et des opérations en dermatologie, sont donc paralysées. En fin d'après-midi, mardi, on aurait identifié la source du problème qui serait « une ouverture dans un des conduits de la salle mécanique ».

Jusqu'à maintenant, une cinquantaine d'opérations doivent être déplacées dans d'autres établissements. Des places auraient été trouvées ailleurs dans le réseau public. Même des cliniques privées comme celle du DIX30 ou encore la clinique Rockland peuvent être mises à contribution.

« C'est pour s'assurer que la clientèle a le service rapidement », selon le PDG, Yvan Gendron. Il refuse d'attribuer cette tuile à la vétusté de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, qui est l'un des bâtiments les plus mal en point au Québec.

Une enquête de Radio-Canada révélait au printemps 2016 que l'établissement de l'est de Montréal obtient la note E dans les évaluations du gouvernement. Cette note est octroyée aux bâtiments en « très mauvais état ». Selon M. Gendron, « il faut faire des rénovations et c'est ce qu'on fait actuellement ».

La fermeture des salles résulte donc d'une rénovation qui a mal tourné.

L'affaire indispose le personnel, lassé de travailler dans un bâtiment âgé.

« C'est une preuve de plus qu'il faut un nouvel hôpital au lieu de rapiécer », indique une source qui travaille à l'hôpital et qui a voulu conserver l'anonymat. Une autre source désespère de voir le gouvernement agir dans le dossier de la rénovation ou de la reconstruction de Maisonneuve-Rosemont.

« On a l'impression qu'il ne se passe rien en ce moment », affirme cet autre intervenant. Au printemps 2016, le ministre Barrette n'écartait pas l'idée de raser la structure actuelle pour des raisons de coûts.

« Un moment donné, faut se demander si rénover coûterait plus cher que de construire du neuf. » Des sources indiquent que l'espace nécessaire à un nouvel hôpital est suffisant sur le site actuel.

La direction de Maisonneuve-Rosemont gère souvent des problèmes du genre. Dans le cas de cette semaine, on pense relancer les opérations à partir de jeudi. La direction souhaite un retour à la normale la semaine prochaine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine