Retour

Un prototype de l'avion Avro Arrow trouvé au fond du lac Ontario

Une équipe d'expédition a dévoilé, vendredi à Toronto, des images d'un prototype de l'ancien chasseur canadien Avro Arrow retrouvé au fond du lac Ontario.

Il est recouvert de plusieurs couches de moules zébrées.

« Il doit y avoir entre six et huit couches de coquillages », précise l'archéologue Scarlett Janusas. C'est elle qui sera chargée de déterminer de quel modèle d'Avro Arrow il s'agit, une fois que la maquette sera retirée des eaux.

Ce processus pourrait toutefois prendre encore plusieurs mois, car il faut d'abord élaborer le processus qui permettra de retirer la maquette de l'eau sans trop l'endommager et en une seule pièce.

« Cela va nécessiter des bateaux et de construire les infrastructures nécessaires. Une fois sortie de l'eau, la maquette sera étudiée, certaines moules seront retirées pour voir de quel modèle il s'agit notamment », souligne l'archéologue.

La maquette a été retrouvée à environ cinq kilomètres de Pointe Petre dans le comté de Prince Edward. Il n'aura fallu que 12 jours à l'équipe de chercheurs pour localiser l'appareil à l'aide d'un sous-marin programmable muni d'un sonar.

L’appareil, conçu dans les années 1950 pour contrer la menace soviétique, était une merveille technologique à l’époque. Il pouvait atteindre deux fois la vitesse du son.

Le gouvernement de John Diefenbaker avait toutefois mis fin abruptement au programme d’essais en 1959, à la suite notamment de pressions de Washington.

Avant cette décision fatidique, des prototypes étaient utilisés pour vérifier les caractéristiques aérodynamiques et la stabilité de l'avion. Neuf d'entre eux avaient été lancés dans le lac Ontario lors d'essais effectués dans le comté de Prince Edward, près de Kingston.

Il s'agissait de modèles de taille réduite, qui mesuraient 1/8 de la taille du véritable Avro.

« C'est une découverte importante pour l'aviation et de ce que les Canadiens faisaient à l'époque. C'est un exemple de ce qu'on pouvait faire avec notre connaissance de l'ingénierie et de l'aviation », estime John Burzynski, président-directeur général de la minière Osisko et leader de l'expédition appelée Raise the Arrow.

Selon lui, c'est aussi une preuve que l'appareil était solide et a été bien construit.

Bien que son état ne soit pas encore connu, puisque la maquette est toujours sous l'eau, elle a été retrouvée en une seule pièce. L'eau fraîche a d'ailleurs contribué à sa conversation, estiment les chercheurs, qui précisent que de l'eau salée cause davantage d'érosion.

L'équipe de chercheurs s'était mise à l'oeuvre à la fin juillet.

L'expédition du groupe privé OEX a travaillé en collaboration avec la Garde côtière canadienne et l'Institut militaire royal canadien à Toronto.

John Burzynski, affirme qu'environ huit modèles rudimentaires de l'Avro Arrow se trouvent toujours au fond du lac Ontario. Si le temps le permet, des plongeurs doivent tenter bientôt de les inspecter. Ils sont à 30 à 60 m de profondeur.

Selon le chef d'équipe David Shea, le fait d'avoir trouvé ce prototype en une seule pièce présage en tout cas de belles découvertes à venir. « Cela nous donne espoir que les autres modèles seront aussi intacts », se réjouit-il.

L'appareil pourrait ensuite être exposé au Musée de l'aviation à Ottawa ou au Musée national de la Force aérienne du Canada à Trenton.

Les profondeurs du lac Ontario continueront d'être scrutées à la loupe au cours des prochaines semaines, avant la trêve hivernale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine