Retour

Un recours collectif citoyen contre Postes Canada

Un résident de Dollard-des-Ormeaux se disant lésé par l'installation de nouvelles boîtes postales à proximité de sa demeure a déposé une demande de recours collectif contre Postes Canada afin d'être dédommagé pour les inconvénients qu'il subit.

John Benizri, représentant les citoyens qui seraient lésés par ces nouvelles boîtes, affirme que la circulation s'est intensifiée autour de sa résidence depuis leur installation et que leur apparition change sa qualité de vie.

Des bruits de portières ou de la musique d'automobilistes à toute heure du jour ou de la nuit, des véhicules immobilisés avec le moteur qui tourne durant plusieurs minutes, ce sont autant de désagréments qui découlent de la circulation accrue dans son voisinage.

Au-delà des inconvénients liés à la circulation, les dommages que dénonce le plaignant sont multiples. Comme aucun bac de recyclage n'a été installé à côté des boîtes à courrier, des déchets s'accumulent au sol.

Le résident de l'île de Montréal craint également que des activités illicites ne s'y déroulent, par exemple des vols de courriers, ou du vandalisme. Il reproche aussi à Postes Canada de ne pas l'avoir averti avant l'installation des boîtes communautaires.

Ce n'est pas le premier recours collectif déposé contre Postes Canada. Les maires de villes comme Montréal, Laval et Longueuil se sont ralliés au syndicat des travailleurs des postes, qui a décidé d'intenter un recours collectif en février dernier.

Tous les voisins de M. Benizri ne sont pas d'accord avec ce recours. Certains affirment ne pas être gênés par la présence des nouvelles boîtes. La demande de recours collectif, déposée par la firme Légal Logik, présidée par Jamie Benizri, l'oncle de John Benizri, n'a pas encore été acceptée.

Ce dernier souhaite que d'autres citoyens mécontents de la proximité des installations de Postes Canada se joignent à lui. Il ne désire pas que l'on retire les boîtes postales, mais demande un dédommagement, sans précision sur le montant désiré.

Plus d'articles

Commentaires