Retour

Une accusation de meurtre dans l'attaque à l'École secondaire d'Abbotsford

Une accusation de meurtre au second degré a été portée contre un homme de 21 ans dans l'attaque au couteau à l'École secondaire d'Abbotsford en Colombie-Britannique.

Il est aussi accusé de voies de fait graves.

Gabriel Klein est soupçonné d'avoir poignardé mardi vers 14 h une élève, Letisha Reimer, qui est morte à l'hôpital. Il aurait aussi blessé une autre éléve qui se trouve dans un état stable.

La mort de l'adolescente de 13 ans a été confirmée par son lieu de culte, l'Église South Abbotsford. Dans un communiqué, l'Église la décrit comme ayant une foi profonde en Jésus et un « rayon de soleil » dans la vie de tous ceux qu'elle côtoyait.

Le suspect est détenu au palais de justice et ne veut pas s'introduire dans la salle d'audience. Il sera donc présenté à la justice par vidéo le 7 novembre prochain.

Le surintendant du district scolaire d'Abbotsford, Kevin Godden, a indiqué mercredi en conférence de presse que l'acte violent semble aléatoire. Les preuves portent à croire que l'homme « n'est aucunement associé au district ou aux élèves », a-t-il déclaré.

Les enquêteurs se penchent sur l'identité et les mobiles du suspect, a expliqué le chef de la police d'Abbotsford, Bob Rich. L'école demeure fermée mercredi. Elle le sera jusqu'à nouvel ordre, a noté M. Rich qui veut accorder du temps aux enquêteurs.

Retirez la vidéo virale

Le surintendant Kevin Godden a salué les « actes héroïques » du personnel de l'école qui a maîtrisé le suspect, mais a souligné que les protocoles de sécurité font l'objet d'une révision à la suite de l'incident.

Par respect pour les familles des victimes, M. Godden a demandé au public de cesser toute diffusion de la vidéo virale de l'attaque qui a été filmée par au moins un élève.

Christy Clark au bord des larmes

La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, a, de façon émotive, offert ses condoléances aux familles des victimes lors d'une conférence de presse.

« Nous sommes tous bouleversés par ce qui a eu lieu à Abbotsford. Rien n'est plus effrayant pour un parent que de perdre un enfant. C'est absolument la chose la plus douloureuse qui peut se produire dans la vie d'un parent », a-t-elle affirmé.

Mme Clark a aussi salué le courage et le travail du personnel de l'école. Sans eux, d'autres vies auraient pu être perdues, a-t-elle déclaré.

Mardi soir, des élèves et des professeurs ont déposé des fleurs et allumé des bougies à l'extérieur de l'école, pour rendre hommage aux victimes.

En signe de soutien, les élèves des autres écoles du district peuvent porter les couleurs rouge ou noir de l'École secondaire d'Abbotsford. Mercredi, les drapeaux sont en berne à l'extérieur de l'établissement.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a offert ses condoléances sur Twitter aux personnes touchées par ce drame.

Christy Clark a publié mardi soir un message où elle disait qu'elle était bouleversée par la situation. Ella avait aussi envoyé ses pensées aux familles et aux amis des victimes.

Des services de soutien psychologique sont offerts aux élèves dans le gymnase de l'école et à l'église St. Ann's, située en face de l'école.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?