Retour

Une Albertaine de 19 ans a combattu l'EI en Syrie

Shaelynn Jabs, une Albertaine de 19 ans, est de retour au pays après avoir combattu pendant 6 mois les militants du groupe armé État islamique (EI) en Syrie.

La jeune femme, originaire de Drayton Valley, au sud-ouest d'Edmonton, est revenue dans la capitale albertaine le mois dernier après avoir été jugée invalide au combat. Le tympan de son oreille avait éclaté lors d'une explosion.

Quatre mois après avoir reçu son diplôme d'études secondaires, Shaelynn Jabs, qui avait fait de nombreuses recherches sur Internet, a rejoint un groupe de femmes qui combattent l'EI, les Kurdish People's Protection Units.

Prendre les armes

La jeune Albertaine n'était pas partie avec l'intention de prendre les armes. Avant son départ, elle a étudié en ligne pendant plus de deux mois les techniques de soin pour traiter les blessures de guerre.

Elle a vite pris conscience que le combat était inévitable. « Tu dois te battre avant même de pouvoir soigner qui ce que ce soit. »

Pour se défendre et défendre ses compagnons, Shaelynn Jabs a appris à utiliser une AK-47 et à lancer des grenades.« Il faut tirer. Il faut le faire sans y penser parce qu'on ne veut pas mourir et on ne veut pas que nos amis meurent », raconte-t-elle.

Retour au bercail

De retour depuis un mois de la Syrie, Shaelynn Jabs éprouve toujours de la difficulté à parler de son expérience.

Sa mère, Brenda Jabs, avoue avoir beaucoup prié pour la survie de sa fille, dont elle est très fière.« Je vois ma fille comme une héroïne. Comment peut-on ne pas être fière de quelqu'un qui veut aider les autres? »

Shaelynn Jabs espère une guérison rapide de son tympan pour retourner en Syrie. Elle croit que sa vie vaut autant que celle d'un Syrien et veut continuer à défendre ce peuple contre le groupe armé État islamique.

D'après un reportage d'Andrea Huncar

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine