Retour

Une application de réseautage pour briser l'isolement des mamans

Combattre la solitude chez les nouvelles mamans : c'est la mission que se sont donné Audrey Poulin et David Proulx en lançant social.mom, une application mobile de réseautage social destinée aux mères de la génération Y. Ils ont quitté le nid familial en Estrie, au Québec et parcourent le Canada pour faire la promotion de cette plateforme.

De Halifax à Vancouver, en passant par Winnipeg, Audrey Poulin a décidé d'aider de nouvelles mamans de la génération Y à briser l'isolement. Ses deux enfants et son conjoint l’accompagnent dans ce voyage.

« Il n'y a pas beaucoup de mamans qui en parlent, et en même temps, de mettre une étiquette de “solitude, isolé” c'est une grosse étiquette », dit-elle.

Audrey Poulin estime que l'isolement est un mal silencieux qui touche plus de femmes qu'on ne pourrait le croire. Elle-même a fait face à ce sentiment de solitude après la naissance de son premier enfant.

Tous les membres de la famille Poulin-Proulx participent au projet de sensibilisation et à la promotion de social.mom. Le réseau virtuel permet aux mères de trouver d'autres femmes qui vivent des réalités semblables à proximité. Malgré l'abondance de groupes virtuels de mamans, cette ressource trouve preneur.

« Je pense qu'il ne peut jamais y avoir trop de ressources non plus parce qu'il y a beaucoup d'enfants qui sont nés à chaque jour, commente Lisa Woods, une mère winnipégoise. Et t'as besoin de beaucoup de résultats dans chaque quartier aussi. »

Des projets pour l'avenir

Depuis son lancement en mai, plus de 6000 personnes ont téléchargé l'application mobile gratuite, qui permet aussi de consulter des articles, d'échanger des conseils et de créer des événements, le tout dans un climat de respect.

Un succès qui motive le couple à consacrer tout son temps et son énergie au projet entrepreneurial et caritatif. La famille Poulin-Proulx souhaite pouvoir en vivre un jour.

« On vit la conciliation travail-famille au maximum, dit Audrey Poulin. Il y a beaucoup de défis : l'environnement de travail, de jeu, de manger : tout est proche, les enfants veulent beaucoup d'attention et pour eux c'est une aventure, c'est des vacances et pour nous on a besoin de travailler. »

Malgré la popularité croissante de la plateforme, le projet comporte son lot de défis « C'est pas évident, parce qu'on veut vendre, mais on veut montrer qu'il faut être soi-même. » Mais la famille planifie déjà les prochaines étapes.

« On a l’intention de développer le parallèle pour papa, annonce Audrey Poulin. Il n'y a pas beaucoup de contenu disponible pour les papas, les papas sont pas assez servis dans la paternité. »

D'ici la fin de l'été, ils se rendront jusqu'à Vancouver et termineront leur tournée en s'arrêtant à Toronto et Montréal. Ils souhaitent poursuivre le projet aux États-Unis l'an prochain.

D'après un reportage de Geneviève Lapalme

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine