Retour

Une application virale de Google fait craindre pour la vie privée

Une application de Google qui permet de comparer un égoportrait à des oeuvres d'art a atteint le sommet des palmarès de téléchargements, cette semaine. Une situation qui suscite des inquiétudes de certains internautes quant à la vie privée.

L’application Google Arts & Culture, qui existe depuis 2016, offre depuis décembre aux utilisateurs des États-Unis de trouver leur double artistique grâce à l’intelligence artificielle. Au cours du congé des Fêtes et des semaines qui ont suivi, cette fonction a connu un grand succès sur les réseaux sociaux, ce qui lui a permis de devenir l’application gratuite la plus téléchargée de l’App Store et du Google Play Store.

Mais voilà que certains s’interrogent à savoir s’ils devraient fournir délibérément une photo de leur visage à Google. Selon ces personnes, l’entreprise pourrait se servir de ces photos pour entraîner un système de reconnaissance faciale.

Cet utilisateur de Twitter dit par exemple que l'application est une étape vers la création d'un État qui surveillerait ses habitants à l'aide de la reconnaissance faciale.

Ces inquiétudes sont toutefois non fondées, si l’on en croit Patrick Lenihan, un porte-parole de Google à qui le Washington Post a parlé. « Google n’utilise pas ces égoportraits pour autre chose que pour les comparer à des oeuvres d’art », a indiqué ce porte-parole.

Selon une information du Washington Post qu’il nous a été impossible de vérifier étant donnée l’indisponibilité de la fonction au Canada, l’application indiquerait que Google ne conserve les photos dans ses serveurs que pour le temps nécessaire à effectuer la comparaison.

Plus d'articles

Commentaires