Retour

Une arrestation et un quartier soulagé à Pincher Creek

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a procédé à l'arrestation d'un homme après une intervention qui a tenu en haleine, mercredi, la petite municipalité de Pincher Creek, dans le sud de l'Alberta.

Un texte de Nicolas Pelletier

Son équipe d’urgence est intervenue vers 12 h 30 dans une résidence privée qui était surveillée depuis l’aube.

La police rapporte qu’il n’y a pas eu de blessés et confirme que l’incident est terminé.

L’homme qui se trouvait dans la résidence, dont l’âge et l’identité n’ont pas été précisés, a fait feu sur les policiers avant de se retirer dans la demeure, selon le sergent Mark Harrison de la GRC.

« Notre priorité était la sécurité de nos agents et celle de la communauté, a déclaré ce dernier. Avec l’aide de l’équipe d’intervention, nous avons pu résoudre cette situation de manière pacifique. »

C’est un soulagement de savoir que personne n’a été blessé.

Le sergent Mark Harrison (GRC)

L’opération policière a été mise en place tôt ce matin après que la GRC ait reçu un appel autour de 4 h 40 à propos de coups de feu.

Au moment de l’intervention de la police, une vingtaine de véhicules d’urgence se trouvaient sur place.

Municipalité paralysée

La sécurisation des lieux a paralysé une bonne partie de la municipalité de 3600 résidents située à 215 kilomètres au sud de Calgary.

Bill et Donna Elliott, qui habitent le secteur touché, soutiennent que des policiers sont venus cogner sur la porte de leur maison très tôt ce matin, alors qu’il faisait encore nuit.

« Ils nous ont dit de garder les lumières éteintes et d’aller nous réfugier au sous-sol », raconte Bill Elliott.

La mairie de Pincher Creek, la piscine municipale et l’aréna du centre communautaire ont été fermés pour la journée à cause de l’incident.

Les autorités scolaires ont également confirmé avoir fermé les deux écoles et interrompu le service d’autobus de manière préventive.

Comme l'incident est terminé, la police dit prévenir au porte-à-porte les résidents confinés à leur résidence qu'ils peuvent maintenant sortir de chez eux.

Avec les informations de Geneviève Normand

Plus d'articles