Retour

Une avalanche ensevelit un hôtel en Italie; 25 personnes sont portées disparues

L'espoir de retrouver des survivants dans les décombres de l'hôtel Rigopiano, dévasté mercredi après-midi par une avalanche, apparaît bien mince, si l'on en croit les pompiers de la région des Abruzzes.

Selon le registre de cet hôtel quatre étoiles situé sur le massif du Gran Sasso, 20 clients et 8 membres du personnel se trouvaient sur place lorsque l’avalanche a déferlé. Deux hommes qui étaient à l’extérieur du bâtiment principal ont été retrouvés vivants, en état d’hypothermie, et un corps a été extrait des décombres, de sorte que 25 personnes sont portées disparues.

« La situation est dramatique. Aucun signe de vie » n’émerge des décombres a déclaré à l’AFP leur porte-parole, Luca Cari. Les secouristes s’emploient « à récupérer des corps », a-t-il ajouté, tout en assurant que les secouristes ne perdent jamais espoir de trouver des survivants.

L'avalanche a fait s'effondrer une partie de l'établissement de quatre étages, situé à environ 1200 mètres d'altitude, et le bâtiment s'est déplacé d'une dizaine de mètres, rapportent des médias italiens. Une photographie aérienne du site montre que seuls le toit et le dernier étage de l'hôtel émergent de la neige.

La structure a été frappée de plein fouet par l’avalanche, qui l’a dépassée en l’ensevelissant. Des matelas ont été traînés sur des centaines de mètres et la zone des recherches est donc très large.

Luca Cari

« Il y a beaucoup de morts », a convenu sans détour Antonion Crocetta, responsable d'une équipe de secouristes spécialisée dans les interventions d'urgences en montagne. « Nous creusons et nous cherchons des gens. »

L'avalanche est survenue à la suite d'une série de séismes, dont quatre d'une magnitude supérieure à 5, qui ont secoué le centre de la péninsule italienne mercredi. La région est en outre frappée par des chutes de neige historiques. Cinq mètres de neige sont tombés ces derniers jours sur le massif du Gran Sasso.

L'hôtel difficile d'accès

Ce sont deux hommes qui se trouvaient à l'extérieur du bâtiment au moment de l'avalanche qui ont donné l'alerte. « Je suis en vie parce que j'étais sorti récupérer quelque chose dans ma voiture », a dit aux services de secours l'un d'eux, Giampiero Parate, selon le site Internet du quotidien La Repubblica.

L’homme a réussi à s’extirper de la neige pour trouver refuge dans sa voiture, mais sa femme et ses deux enfants se trouvent toujours dans l’hôtel. « Il était un peu confus, mais il pleurait, désespéré, parce qu'il s'inquiétait pour ses enfants de six et huit ans et pour sa femme », raconte un de ses amis, Quintino Marcella, qui dit lui avoir parlé jeudi matin.

Les secours ont eu le plus grand mal à accéder au site et les premières équipes ne sont arrivées sur place qu'à 4 h 30 du matin, après avoir dû skier dans une tempête de neige. À la mi-journée, des véhicules lourds et des ambulances dépêchés sur les lieux n'avaient pas réussi à s'y rendre.

Les secouristes ont établi une base arrière dans la ville de Penne, située à une dizaine de kilomètres du Rigopiano.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine