Retour

Une bière vieillie sous la banquise aux îles de la Madeleine

Quel goût pourrait prendre une bière qui a vieilli au fond de la mer, au large des îles de la Madeleine? C'est ce qu'ont voulu savoir Anne-Marie Lachance et Élise Cornelier, de la microbrasserie À l'abri de la tempête, et le caméraman sous-marin Mario Cyr.

Un texte de Brigitte Dubé, avec les informations de Philippe GrenierLes amateurs de bière devront se rendre dans l'archipel pour satisfaire leur curiosité et goûter à l a Palabre d'un homme à la mer, qui contient 8 % d’alcool.

Sur l’étiquette, on nourrit la légende de Mario Cyr, qui a bourlingué au fond de toutes les mers. Il posséderait même un bistro au fond de la mer. Il ferait vieillir de la bière à l’abri des tempêtes! dit-on. On décrit aussi ce produit insolite comme un mélange de bières vieillies sur bois et en eau profonde. Note marine, iode, bois, abysse et wetsuit.

Le lancement de cette bière s'est déroulé jeudi, au Bistro Alpha de Grande-Entrée, propriété de Mario Cyr. On y a profité de la Folle virée gourmande, un événement où des restaurateurs madelinots unissent leur créativité à celle de producteurs et d'artistes.

Les 40 invités ont pu voir une vidéo, commentée par Mario Cyr et présentant le processus de création de la bière, qui s'est déroulé en partie sous la banquise.

Tout comme cette bière, le processus de création a une histoire insolite, selon la directrice générale de la microbrasserie À l’abri de la tempête, Anne-Marie Lachance, et la maître brasseuse et directrice de production, Élise Cornelier.

Mario Cyr nous a contactées en disant qu’il voulait une bière à son nom, racontent-elles. On lui a dit que nous, on ne faisait pas de produits privés, que pour nous la créativité était importante.

Elles ont été séduites par la dimension recherche et développement, qui rejoint la créativité qui les anime. Beaucoup de questions surgissaient. Par exemple, quel serait l’impact de la pression et la durée de vie de la bière sous l’eau?

Une moitié du produit a donc mûri sous l’eau et une autre en fût de chêne, sur terre. On n’a pas les données sur l’incidence directe de cette opération-là, disent-elles. On continue la recherche.

Ce mélange de bière de mer et de terre a un goût à la fois un peu iodé et un peu sur.

Plus d'articles