Comme promis en campagne électorale, le gouvernement Trudeau abolit les différents systèmes de prestation aux familles élaborés par les conservateurs et instaure l'Allocation canadienne pour enfants. Ce système unique d'aide financière se veut plus généreux et surtout non imposable.

Un texte de Stéphane Bordeleau

Pièce maîtresse du premier budget Trudeau, l'aide financière aux familles récolte cette année la part du lion parmi les priorités budgétaires du nouveau gouvernement.
Résolu à « assurer la croissance de la classe moyenne », comme il l'écrit sur la première page de son document budgétaire, le ministre des Finances Bill Morneau fait table rase en abolissant la Prestation fiscale canadienne pour enfants et la Prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE).

Jugés complexes et inadéquats, ces deux systèmes se déclinaient en des paiements et des calculs séparés qui compliquaient les choses pour les contribuables, en plus d'être imposables, dans le cas de la PUGE.

Pour voir ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Un seul paiement et plus d'argent

À partir du 1er juillet prochain, ces deux systèmes de prestation disparaîtront avec l'instauration de l'Allocation canadienne pour enfants.

Ce programme réformé prendra la forme de paiements mensuels qui pourront atteindre un maximum de 6400 $ par année par enfant de moins de 6 ans et de 5400 $ par enfant de 6 à 17 ans pour les familles les moins fortunées.

Pour les familles qui gagnent plus de 30 000 $ par année, le montant versé à chaque enfant sera calculé en fonction des revenus familiaux.

Tout savoir sur le budget fédéral

En effet, si auparavant toutes les familles canadiennes recevaient de la PUGE, sans distinction, le gouvernement Trudeau ciblera désormais davantage l'aide aux familles en réduisant progressivement le montant de l'allocation en fonction du revenu des ménages.

Ainsi, les familles dont les revenus sont supérieurs à 150 000 $ par an recevront moins d'argent qu'elles n'en reçoivent actuellement.

2300 $ de plus par famille en moyenne

Selon les calculs du ministère du Revenu, environ 9 familles sur 10 auront droit à la nouvelle Allocation canadienne pour enfants. Ces ménages verront leur prestation fédérale augmenter en moyenne de 2300 $ par an à partir du 1er juillet prochain, le tout sans impôt à payer à la fin de l'année.

En fait d'impact, le gouvernement Trudeau estime que l'Allocation canadienne pour enfants coûtera approximativement 23 milliards de dollars cette année au Trésor public et aidera à sortir environ 300 000 enfants de plus de la pauvreté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine