Retour

Une candidate d'origine syrienne pour Projet Montréal

PRIMEUR - Projet Montréal présentera une candidate d'origine syrienne dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville aux élections de novembre. Radio-Canada a appris que Fadia Nassr tentera de se faire élire dans le district de Bordeaux-Cartierville, un district où environ la moitié de la population est immigrante.

Un texte de Benoît Chapdelaine

Fadia Nassr, arrivée au Québec à 18 ans en 1990, affirme être la première femme québécoise d'origine syrienne à se présenter à une élection dans la province.

L'ex-ministre Sam Hamad, né à Damas en 1958, a été de son côté élu et réélu à plusieurs reprises.

Mme Nassr s'implique depuis presque deux ans auprès des réfugiés syriens à Montréal.

« Depuis l'arrivée des réfugiés syriens, je me suis consacrée vraiment beaucoup pour leur intégration, à mettre des plans d'organisation, à trouver du travail, à collaborer avec des centres d'emploi, c'était un travail de bénévolat à temps plein », explique Fadia Nassr.

Elle avait organisé une manifestation en 2013 à Montréal contre une éventuelle intervention militaire américaine en Syrie.

La nouvelle candidate de Projet Montréal reproche à l'administration Coderre de trop dépenser pour de grands projets comme le 375e anniversaire de la ville, plutôt que pour des services directs aux citoyens. À son avis, les élus de Projet Montréal « veulent toujours mettre les citoyens au centre de leur intérêt et non pas les promoteurs ».

Fadia Nassr affrontera dans le district de Bordeaux-Cartierville la candidate d'origine grecque Effie Giannou, 36 ans, d'Équipe Denis Coderre pour Montréal. Effie Giannou, une ancienne directrice des communications de Du Proprio, tentera de succéder à Harout Chitilian. Le vice-président du comité exécutif, élu en 2009 avec Union Montréal et en 2013 avec Équipe Coderre, brigue maintenant la mairie de l'arrondissement.

Plus d'articles

Commentaires