Retour

Une caravane pour une région agricole en manque de légumes frais

La MRC des Jardins de Napierville, en Montérégie, est le plus grand producteur maraîcher au Québec. Pourtant pour les résidents de la région, trouver des légumes et des fruits frais reste étonnamment difficile. Une initiative locale tente de remédier à ce problème.

Un texte de Michel Marsolais

La MRC des jardins de Napierville porte bien son nom. Mais les fruits et légumes produits ici sur les meilleures terres du Québec sont vite expédiés partout ailleurs dans les épiceries et les marchés publics la province. Si bien que la région est presqu'un désert alimentaire pour ses résidents.

En l'absence de marchés publics locaux et avec une rareté de supermarchés, une partie de la solution passe par un service livraison initié par le Centre local de développement. Depuis la fin mai, un camion livre des produits frais dans 10 municipalités de la MRC.

L'initiative a été baptisée la Caravane des cultures. Le kiosque ambulant roule cinq jours par semaine et passe de deux à quatre heures par endroit.

« Ce sont tous des produit locaux à prix abordable. À toutes les semaine je vois vraiment une augmentation de la clientèle et avec l'horaire que nous avons dans toute la MRC , les gens peuvent aller dans un autre village quand ce n'est pas accessible dans leur village », explique Louise Coutlée, coordonnatrice de la Caravane des cultures.

Le projet qui a coûté 100 000 $ à mettre sur pied avec divers partenaires a été vite apprécié.

« C'est des légumes locaux qu'il vont chercher un peu partout ici aux environs. Il y a aussi des légumes qui sont déclassés. Des concombres qui sont croches ou des tomates un peu déformées à moindre coût. J'apprécie beaucoup » de dire Serge Pagé, un résident d'Hemmingford venu faire ses emplettes.

Améliorer la santé

L'objectif est aussi d'améliorer l'alimentation et la santé d'une population qui vitau milieu des légumes mais peine souvent à en trouver.

« Pour manger plus de légumes il faut y avoir accès. La Caravane donne de l'information et propose aussi des recettes avec les produits », explique Maude St-Hilaire, coordonnatrice en saines habitudes de vie au CLD Jardins de Napierville.

« La plupart des gens, la grande réaction c'est enfin on a des produits locaux. Enfin on a accès à des produits locaux. On est entourés de jardiniers maraîchers et on y a pas accès », ajoute Louise Coutlée..

.« Les gens viennent nous remercier. Ils sont contents d'avoir enfin accès à des fruits et des légumes », raconte aussi Maude St-Hilaire.

Dans certains villages comme Naperville, des files d'attente se forment déjà pour l'arrivée de la caravane.

« Ça fait neuf semaines et c'est déjà au-delà des objectifs qu'on s'était fixé », précise Maude St-Hilaire.

Pour l'instant la Caravane des cultures reste un projet-pilote. Mais les organisateurs espèrent que son succès permettra d'en faire un service permanent.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine