Retour

Une carte qui dérange en campagne électorale

Dany Turcotte a reçu de vives critiques sur les réseaux sociaux à la suite de la carte qu'il a remise au chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, dimanche dernier.

Le fou du roi de l'émission Tout le monde en parle à ICI Radio-Canada Télé s'est exprimé à Gravel le matin au sujet des vives réactions que sa carte a provoquées.

Dany Turcotte en a profité pour commenter la présence de Stephen Harper à l'émission d'Éric Salvail à V jeudi soir, se disant déçu des refus répétés du premier ministre du Canada d'accepter l'invitation de Tout le monde en parle. « On l'invite chaque semaine depuis qu'il est premier ministre. On est habitué de se faire dire non. Cela démontre aussi que M. Harper ne veut pas parler de politique à la télévision; il ne veut pas rentrer à Radio-Canada, même pas à la radio. »

Le fou du roi a même déjà rédigé la carte qu'il remettrait à M. Harper.

Les multiples réactions des souverainistes québécois

Dany Turcotte ne pensait pas que la carte qu'il a remise à Gilles Duceppe, qui se veut selon lui une caricature, créerait des remous. « C'est comme si Chapleau avait dessiné Gilles Duceppe dans son salon en disant : "J'ai retrouvé mon siège". Ça aurait passé. Les gens n'auraient pas demandé la tête du caricaturiste. »

Il invoque la liberté d'expression, et fait remarquer que la perception du public est souvent liée à la réaction de l'invité à la lecture de la carte. « La façon que les gens réagissent en la lisant change beaucoup la perception », explique Dany Turcotte, qui a vécu une semaine difficile, recevant des milliers de courriels « de toutes sortes ».

Devant l'ampleur du tollé, l'humoriste a dû discuter de la situation avec Gilles Duceppe mercredi. Le politicien a par la suite ramené à l'ordre ses troupes sur Twitter.

Dany Turcotte affirme pourtant sa foi souverainiste et déplore les commentaires insultants qu'il a reçus toute la semaine. « C'est comme si on essaie d'abattre un ami. »

Le rôle du fou du roi

À Tout le monde en parle, le rôle du fou du roi est de « déranger un peu et de dire les choses que les gens pensent tout bas, explique Dany Turcotte. Si j'avais donné une carte extrêmement gentille à M. Duceppe, on m'aurait attaqué de l'autre côté. Donc, j'étais condamné de toute façon à être attaqué », ajoute-t-il en riant.

Gilles Duceppe a réagi favorablement à la lecture de sa carte, à l'instar de Caroline Néron, dont la carte avait également fait réagir dans les médias sociaux lors de la saison dernière. « Les gens réagissent plus fortement que la personne elle-même », fait-il remarquer.

Selon lui, les médias sociaux donnent la chance au public de s'exprimer sur différents sujets. Il ne se doutait toutefois pas de la colère qui couvait chez bien des gens au Québec.

Après l'affaire Mike Ward, il estime que les Québécois sont devenus « plus frileux » avec l'humour et que la rectitude politique influence les humoristes. Il s'inquiète même pour l'émission Piment fort, qui revient à l'antenne après plusieurs années d'absence; cette émission populaire durant les années 90 ne pourra vraisemblablement exercer le même humour qu'à l'époque.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine