Retour

Une cinquième superclinique voit le jour à Montréal

À compter du 11 septembre prochain, l'arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce sera doté d'une superclinique accessible 12 heures par jour, tous les jours. Il s'agit du cinquième établissement du genre à voir le jour à Montréal et du 18e dans tout le Québec.

Les supercliniques visent à désengorger les urgences des hôpitaux et à favoriser l'accès aux soins de première ligne, par exemple pour des gens qui n'ont pas de médecin de famille.

L'immeuble abritant la superclinique Reine Elizabeth offrira des services de prélèvements et d'imagerie médicale.

L'annonce de la création de cette « nouvelle porte d'entrée dans le réseau » a été faite vendredi par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, et par la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, députée de Notre-Dame-de-Grâce. Cette superclinique est issue du Groupe de médecine familiale (GMF) Reine Elizabeth qui compte une trentaine de médecins de famille, des infirmières cliniciennes et des infirmières praticiennes spécialisées.

Affilié à l'Université McGill depuis 2013, le GMF Reine Elizabeth est le second GMF-Universitaire en cabinet privé au Québec.

Un médecin particulièrement impliqué

En conférence de presse, vendredi, la ministre Kathleen Weil a salué les efforts du Dr Mark Roper qui a joué un rôle prépondérant dans la création de cette superclinique, dit-elle.

Ce médecin se félicite particulièrement de l'efficacité acquise au fil des années en matière d'accès aux données. Le GMF Reine Elizabeth a été l'un des pionniers du virage électronique, à Montréal, avec un système de dossiers médicaux électronique (DME).

Auparavant, a expliqué le Dr Roper, il fallait jouer à la devinette avec des patients qui se présentaient à la clinique au lendemain d'une visite aux urgences de l'hôpital, histoire de savoir quels examens on leur avait fait passer. Désormais, le praticien a accès sur-le-champ au dossier du patient.

Pas encore de superclinique dans l'est de Montréal

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) prévoit approuver la création de quelque cinquante supercliniques d'ici la fin de 2018.

À Montréal, la toute première superclinique a vu le jour dans l'arrondissement Saint-Laurent, en novembre dernier.

Jusqu'à présent, les supercliniques de Montréal sont concentrées dans le centre et dans l'ouest de l'île. Il n'y a pas de superclinique à l'est de l'avenue Papineau.

Au MSSS, on affirme que plus d'une cinquantaine de groupes de médecins ont, à ce jour, manifesté leur intérêt à transformer leur établissement en supercliniques.

Pour ce faire, ils doivent déjà être des Groupes de médecine familiale (GMF). Ils doivent aussi être en mesure d'offrir des services de prélèvements, d'imagerie médicale et de consultations spécialisées. Enfin ils doivent s'engager à offrir un minimum de 20 000 consultations à des patients non-inscrits à un médecin de famille, entre autres conditions.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine