Retour

Une coalition de députés veut faire de Longueuil la capitale nord-américaine des transports électriques

Formée de six députés représentant quatre partis politiques provinciaux et fédéraux, la coalition électrique pour la Rive-Sud entend faire de la région de Longueuil un leader mondial en matière d'électrification des transports.

Un texte de Catherine Poisson

« Électrifier nos transports, c'est aussi saisir des opportunités et miser sur un secteur de pointe qui caractérise déjà l'agglomération de Longueuil » déclare la coalition multipartite par l'entremise d'un communiqué de presse annonçant sa création.

Le groupe d'élus de la Rive-Sud annonce aujourd'hui la formation d'une coalition qui fera front commun à l'Assemblée nationale et à la Chambre des Communes pour développer le secteur de l'électrification dans la région de Longueuil.

Quatre partis sont représentés par le groupe, soit le Parti québécois, la Coalition avenir Québec, le Nouveau Parti démocratique, et le Bloc québécois.

L’agglomération de Longueuil fait déjà figure de pionnière dans le secteur de l’électrification des transports selon la coalition. On cite en exemple le technopôle des transports IVÉO, qui se veut un catalyseur d’innovation en termes de transports durables et intelligents. Le technopôle IVÉO regroupe 350 entreprises et dix institutions de recherche pour stimuler la collaboration entre les grands joueurs du secteur des transports.

Pour les députés, ce n’est toutefois pas suffisant pour faire face à « l’urgence du réchauffement climatique ».

On peut aller plus loin et créer chez nous une véritable Silicon Valley des transports électriques.

La coalition électrique pour la Rive-Sud

Une pétition « unique en son genre »

Pour faire entendre sa cause et placer le citoyen « au coeur de la démarche », la coalition lance aujourd’hui une pétition double qui s’adresse aux deux paliers de gouvernement.

La pétition demande aux législateurs de prioriser la création d’emplois dans le secteur d’électrification des transports sur le territoire de la région de Longueuil.

Concrètement, les députés demandent des « leviers financiers concurrentiels » pour soutenir les PME locales, un appui pour la recherche et le développement en lien avec le secteur de l'électrification, la consolidation de la « grappe industrielle complète, des fournisseurs aux manufacturiers », ainsi que « la représentation internationale nécessaire au rayonnement de notre savoir-faire auprès des grands constructeurs de véhicules ».

« Pas contre, pas pour » dit Longueuil

La coalition bénéficie selon ses dires de l'appui « par leur présence » des maires de Boucherville, de Saint-Bruno-de-Montarville et de Saint-Lambert. Le directeur principal et fondateur d'Équiterre, Steven Guilbeault, a également donné son appui au projet.

La mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, préfère toutefois ne pas se prononcer pour le moment. L'attachée de presse de Mme St-Hilaire, Alexandra Bélisle, confie que l'accent mis sur l'agglomération de Longueuil « dérange un peu ».

Citant à son tour le technopôle IVÉO en exemple, Mme Bélisle explique que la Ville de Longueuil travaille depuis plusieurs années déjà à bâtir un écosystème au niveau mondial pour faire du Québec une plaque tournante en matière de transports intelligent et durable.

C'est en raison de cette visée mondiale que la Ville de Longueuil se montre hésitante à appuyer un projet qui se limite au niveau municipal.

Le président du Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL), l'organisme responsable du technopôle IVÉO, Martin Fortier, abonde dans le même sens que Mme Bélisle.

Dans une lettre obtenue par Radio-Canada, M. Fortier explique que le technopôle couvre « un spectre beaucoup plus large que l'électrification des transports » et collabore avec « l'ensemble des acteurs de la chaîne d'innovation québécoise ».

« Vous comprendrez donc que le positionnement d'IVÉO diffère de celui proposé par la coalition multipartite », conclut M Fortier.

Mme Bélisle se réjouit toutefois de constater que le technopôle IVÉO inspire de nouvelles initiatives dans le secteur des transports électriques. « Ça démontre que les efforts de la Ville et d'IVÉO portent fruit, et qu'on avance dans la bonne direction » remarque-t-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine